Jojo’s Bizarre Adventure : l’anime redémarrera cet automne avec Golden Wind

Après des mois et des mois d’attente, d’offrandes et de sacrifices en tout genre, l’adaptation animée de la cinquième partie de Jojo’s Bizarre Adventure, Golden Wind, vient d’être confirmée pour une diffusion à l’automne. La société David Production sera de nouveau à la baguette.

Jeudi, Hirohiko Araki, alias le mangaka qui ne savait pas vieillir, a confirmé que la cinquième partie de son œuvre-fleuve Jojo’s Bizarre Adventure aura droit, à l’instar des quatre précédentes, à une adaptation animée. Exception faite des jeux vidéo qui mettaient plusieurs de ses personnages en scène, Golden Wind va ainsi connaître du mouvement pour la première fois.

C’est une nouvelle fois le studio David Production que l’on retrouvera à l’œuvre, avec une réalisation confiée à Yasuhiro Kimura et Hideya Takahashi, l’écriture du scénario à Yasuko Kobayashi, le character designer à Takahiro Kishida et la composition des thèmes musicaux à Yûgo Kanno.

Jojo’s Bizarre Adventure Golden Wind : plus de lisibilité dans sa version animée ?

Le lancement de cette cinquième partie est prévu pour le mois d’octobre 2018 au Japon avec, on l’imagine,  la possibilité de le voir sous-titré en français très peu de temps après grâce à la plate-forme de streaming Crunchyroll. L’Hexagone aura d’ailleurs droit à une exclusivité avec la diffusion du premier épisode lors de l’édition 2018 de la Japan Expo qui se tiendra du 5 au 8 juillet prochains.

Que raconte cette cinquième partie ? Elle marque tout d’abord une sensible différence par rapport aux arcs précédents en ne faisant ainsi pas de son personnage principal un descendant de la famille Joestar. Nous sommes en Italie, à l’an moins un avant l’entrée en vigueur de l’euro sous sa forme sonnante et trébuchante. Giorno aspire à entrer dans la mafia, mais pas pour instaurer un climat de terreur. Il souhaite plutôt, de par cette position dominante, mettre un terme au fléau de la drogue et aux violences qui gangrènent sa ville. Bien sûr, univers Jojo oblige (en tout cas depuis Stardust Crusaders), la mafia en question est fichtrement colorée et Giorno, ses compagnons et leurs antagonistes invoqueront leurs Stands respectifs pour faire entendre leur voix. À ne pas louper si l’on souhaite enfin découvrir un Stand référence à Michael Jackson.