« Joker » : les familles des victimes de la tuerie d’Aurora lancent un appel à Warner Bros.

À quelques jours de la sortie au cinéma de Joker, d’ores et déjà considéré tel un phénomène, les familles des victimes de la tuerie d’Aurora ont adressé une lettre à Warner Bros. Le studio y est appelé à prendre ses responsabilités vis-à-vis de la problématique des armes à feu aux États-Unis.

Début octobre, le Joker de Todd Philipps débarquera dans les salles obscures. Une sortie qui, pour les familles des victimes de la tuerie d’Aurora, résonnera d’une manière toute particulière. C’est en effet dans la nuit du 19 au 20 juillet 2012, pendant la première de The Dark Knight Rises au Colorado, que 12 personnes avaient été abattues et 58 autres blessées par un homme de 24 ans se faisant appeler « Le Joker ».

Joker

Capture YouTube

Les proches de ces victimes ont saisi l’occasion pour adresser une lettre à Ann Sarnoff, PDG de Warner Bros., et lui demander de se servir de son influence pour prendre part au combat contre la libre circulation des armes à feu aux États-Unis.

Avec « Joker », Warner Bros. appelé à rejoindre le combat contre les armes à feu

Variety rapporte la missive telle que transmise au studio. Des écrits signés par un couple dont la fille de 24 ans a été tuée lors de cette projection, une mère dont le fils de 18 ans lui a été retiré, une femme dont la cousine a perdu l’enfant qu’elle portait et sa fille de 6 ans, et enfin une mère dont le fils a été le témoin de la fusillade.

« Lorsque nous avons appris que Warner Bros. sortait un film appelé ‘Joker’ dépeignant les origines sympathiques du personnage, cela nous a donné à réfléchir. »

Mais pas question d’appeler au boycott du film :

« Soyons clairs, nous soutenons votre droit à la liberté de parole et d’expression. Mais comme tous ceux qui ont déjà vu un film de super héros peuvent vous le dire, un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités. C’est pourquoi nous vous demandons d’utiliser votre plate-forme massive et votre influence pour nous rejoindre dans notre combat pour la construction de communautés plus sûres avec moins d’armes à feu. »

Et de donner l’exemple de Walmart qui a décidé d’agir dans ce sens. Le Huffington Post rapporte que la Warner a depuis répondu en indiquant avoir fait des dons aux associations de victimes et soutenu le vote pour une circulation plus limitée des armes à feu.