Joker tire sa révérence

Développer une technologie permettant de streamer des fichiers torrents, et la proposer à tous les internautes sous la forme d’un service accessible et simple à utiliser, comporte quelques risques. Et c’est aussi une bonne manière d’attirer l’attention des ayants-droit. Joker l’a apparemment appris à ses dépends, et il a ainsi décidé de mettre un terme à la folle course entamée en début de semaine.

Et le plus drôle, dans l’histoire, c’est qu’on a parlé de lui pas plus tard qu’hier matin. Dans cet article, même. Si vous ne l’avez pas lu, alors une piqure de rappel ne vous fera sans doute pas de mal.

Fin Joker

Joker, comme son nom ne l’indique pas forcément, n’avait qu’un seul objectif : vous permettre de streamer des fichiers torrents dans votre navigateur web. Tout ce que vous aviez à faire de votre côté, c’était de récupérer l’adresse d’un fichier et de la coller dans le champ présent sur la page d’accueil du service.

Tout était écrit

Ce dernier se chargeait ensuite du reste, et vous n’aviez plus qu’à vous la couler douce devant votre film ou votre série. Tout l’intérêt de la chose étant qu’il était parfaitement capable de prendre en charge des sous-titres, et plein d’autres bricoles du même genre.

Sans grande surprise, Joker a déclenché un véritable petit buzz à lui tout seul, et c’est sans doute ce qui a attiré l’attention des ayants-droit.

Et aujourd’hui, eh bien le service est suspendu. Si vous vous rendez sur sa page d’accueil, alors vous tomberez face à un message vous avertissant que ses concepteurs cherchent une nouvelle maison. Entendez par là un nouvel hébergement, situé le plus loin possible des instances gouvernementales américaines. Si le coeur vous en dit, vous pouvez même laisser votre adresse électronique pour recevoir de ses nouvelles dans votre boite.

Il est évidemment très difficile d’être surpris par cette annonce. Finalement, le célèbre adage ne ment pas. Pour vivre heureux, il vaut mieux vivre caché.

Via

Mots-clés torrentweb