Jon Lajoie, un mec pas comme les autres

Le truc cool sur le web, à part les partouzes de lesbiennes transexuelles, c’est que tout le monde peut se produire et devenir sa propre icône. Ouais ouais, un peu comme la Fredzone, on est d’accord… Sauf qu’aujourd’hui, je ne vais pas parler de moi (désolé de vous déçevoir) mais d’un mec qui s’impose à la fois comme un humaniste et un libre-penseur. Vous l’aurez compris, je fais allusion à Jon Lajoie, un fucker guy top marrant qui fait des vidéos et des clips vraiment chouettes.



Alors bon, l’humour, c’est un peu comme le sexe, il en faut pour tous les goûts. Et il y a donc de fortes chances que certains d’entre vous n’apprécient pas Jon Lajoie. Bon, en même temps, personne n’est parfait, hein, et on fait tous des choix pas brillants dans la vie. Ouais, comme d’aller sauver une étudiantes délocalisée en Iran plutôt que de sauver des castors sodomites de l’extinction.




Si on devait résumer Jon Lajoie en un mot, ce serait indéniablement le terme “créatif qui me vient en tête. Jon est un poète, un vrai, et un grand créateur. Grâce à ses vidéos, on peut donc obtenir toutes les informations nécessaires pour devenir un criminel sexuel ou forcer les filles à nous montrer leurs nichons de bitches. C’est beau, c’est profond comme le JT avec Laurence Ferrari et ça rend service. Bon, faut bien avouer que le gars part des fois un peu en vrille, mais il n’empêche que ça fait quand même du bien.



En bref, Jon Lajoie est une bonne surprise, qui ne laissera sans doute personne indemne, mais qui présente au moins le mérite de nous aider à tenir le coup durant nos journées de boulot. Ouais et grâce à lui, je vais sans doute arrêter de violer mes peluches et c’est quand même drôlement chouette parce que j’en avais un peu marre que les gens me crachent dessus quand je vais chercher ma baguette de pain chez cette grosse salope de boulangère qui ouvre sa boutique quand elle veut.