Juin 2019, le mois le plus chaud de toute l’histoire de l’Europe !

Les effets du changement climatique se font ressentir de plus en plus. La dernière vague de chaleur relevée à l’échelle planétaire s’était produite en juin 2016. Cette année, il semble que ce record ait été battu. La canicule qui a frappé l’Europe et tous les continents du Globe a en effet atteint un pic jamais relevé auparavant à l’échelle planétaire.

Selon les spécialistes, c’est l’Europe qui a été le plus affligée par cette vague de chaleur alarmante. D’après le programme européen responsable de l’analyse du changement climatique, Copernicus, une hausse qui avoisine les 3 °C au-dessus de la normale a été constatée vers la fin du mois de juin 2019 sur tout le continent européen.

Crédits Pixabay

Le reste de la planète a également subi une montée de chaleur de 1 °C de plus que sur les années précédentes selon les calculs.

Le changement climatique impacte l’Europe

Des organismes chargés de l’étude du réchauffement climatique mettent en comparaison les données relevées depuis 2016. Selon toutes vraisemblances, la température de la Terre a effectivement augmenté de 1 °C par rapport à la moyenne. Les spécialistes de la NASA ainsi que les autres groupes de recherches du changement météorologique s’accordent à dire que cette vague de chaleur marque un nouveau tournant dans l’histoire.

Bien que le brusque réchauffement du mois de juin n’ait été que passager, cela a eu des répercussions désastreuses sur une bonne partie de la planète. Le continent européen a été le plus touché. Les vents chauds venus du Sahara l’ont étouffé, causant des canicules jamais observées sur certains pays auparavant. En Allemagne, en Italie et en Espagne, les températures sont montées à plus de 10 °C au-delà des températures habituelles. De son côté, la France a connu un pic extrême de 45,9 °C.

Les conséquences désastreuses du réchauffement planétaire

En apparence, ce dérèglement du changement climatique peut paraître minime. Et pourtant, comparé à la vague de chaleur précédente, ce changement a eu des impacts conséquents sur la hausse de la température de la Terre analysée par les spécialistes. Certains continents affichent un accroissement de 9 °C de plus que la moyenne.

Les effets désastreux sur le reste de la planète se font également ressentir. Dans l’Antarctique, la fonte des glaces avance à une vitesse fulgurante. Ce phénomène est tel que le niveau de la glace est rendu à une échelle de plus en plus basse. De même, l’Alaska se réchauffe à vue d’œil. Toutes les parties du globe sont donc touchées par la vague de chaleur, ce qui est extrêmement inquiétant.