JUUL : une nouvelle cigarette électronique pour se réconcilier avec la FDA ?

Depuis l’énorme boom des cigarettes électroniques auprès des consommateurs, JUUL fait partie des marques qui se sont rapidement imposées aux États-Unis. Ses produits sont particulièrement appréciés des adolescents et jeunes adultes.

La marque a cependant connu un gros revirement de situation l’année dernière. Suite à l’apparition de mystérieux cas de maladies pulmonaires, les cigarettes électroniques avaient été immédiatement accusées d’en être à l’origine.

Crédits Juul

Depuis, JUUL est forcé de rendre des comptes à la Food and Drug Administration (FDA), l’administration américaine des médicaments et produits alimentaires, pour pouvoir continuer à commercialiser librement son e-cigarette.

Une e-cig verrouillée pour les mineurs ?

Très populaires auprès des jeunes, les produits JUUL sont accusés d’encourager les mineurs à la fumette. Devant l’addiction des jeunes à la cigarette électronique, les autorités américaines, la FDA en tête, ont tiré l’alarme, forçant la marque à retirer du marché quelques-uns de ces produits.

Aujourd’hui désireux de rentrer à nouveau dans les petits papiers de la FDA, JUUL a annoncé son intention de lancer un nouveau produit que les mineurs ne pourront pas utiliser : une e-cig qui ne peut être déverrouillé que par un adulte de plus de 21 ans.

Le Wall Street Journal rapporte que JUUL prévoit de présenter son nouveau produit à la FDA en mai, et le soumettre ensuite officiellement à la fin de l’année.

Un nouveau produit pour convaincre la FDA

Pour redorer son image auprès de la FDA et garder sa place de numéro un sur le marché, JUUL a présenté un rapport volumineux auprès de l’administration sanitaire américaine. La marque y fait part de son engagement à limiter sa campagne aux adultes uniquement, mais aussi à revoir les composants de ses produits.

« Nous engageons toutes les ressources nécessaires pour soumettre un PMTA scientifiquement rigoureux conçu pour fournir à la FDA la science et les preuves nécessaires pour évaluer le rôle que nos produits peuvent jouer pour éloigner les fumeurs des cigarettes, tout en combattant l’utilisation des mineurs. »

Reste à voir si sa nouvelle cigarette électronique réussira à convaincre la FDA. Rendez-vous en mai pour connaitre le fin mot de toute cette histoire.