Kama Sutra : la dernière édition laisse un peu plus de place aux femmes

Une nouvelle édition du Kama Sutra pour un public moderne promet d’être la version la plus astucieusement imaginée de l’ancien guide du sexe. Le nouveau livre sera le premier à être illustré par une femme.

L’édition de la Folio Society du Kama Sutra de Vatsyayana a été publiée cette semaine et coûte 395 £ (450 euros). La production de ce nouveau bouquin est en édition limitée.

Sextoii

Pour ceux qui désirent acheter le livre, il faut se dépêcher, car il n’y aura que 750 exemplaires en vente.

La perspective féministe de Victo Ngai

« La perspective féministe est une question intéressante. Franchement, je n’y ai pas pensé en travaillant sur le livre, mais en examinant les pièces en arrière-plan, je crois que j’ai travaillé subconsciemment d’un point de vue centré sur les femmes. » a-t-elle déclaré à Femail.

« Par exemple, beaucoup de scènes sont composées de manière à situer les spectateurs dans le point de vue des femmes alors que l’écriture reflète souvent l’attitude patriarcale de son temps. »

Elle a ajouté que son but était de préserver le côté érotique du livre tout en conservant un sens de l’élégance. « Le Kama Sutra dans son essence est un guide de réalisation du bon Karma – l’amour, le plaisir sensuel – qui est l’un des quatre purusarthas ou objectifs dans la vie. » a-t-elle expliqué.

À propos du Kama Sutra

Chaque livre contient 25 illustrations en noir et blanc des positions sexuelles et une gravure signée par un artiste représentant un couple amoureux dans la position « Embrace of Thighs » (étreinte des cuisses). Le Kama Sutra, quelle qu’en soit la version, est largement considéré comme le travail sanskrit primaire sur la sexualité humaine.

Le livre original est célèbre pour ses conseils pratiques sur les techniques sexuelles. Il contenait aussi des conseils sur des questions telles que le fait de prendre une courtisane ou de maintenir un foyer heureux à la fois pour l’homme et pour la femme. Le Kama Sutra a d’abord été traduit en anglais en 1883 sous la direction de l’explorateur victorien Richard Burton.