Kang le Conquérant livre son premier poster officiel pour le MCU

Après dix ans à teaser Thanos, le Marvel Cinematic Universe (MCU) a son nouvel ennemi majeur attitré : Kang le Conquérant. Un antagoniste capable de voyager dans le temps et pourvu de nombreuses copies poursuivant le même but, mettre la main sur tous les multivers. Le personnage est un paradoxe, incapable de se détourner de cet objectif. Autant dire que le lancement des univers parallèles dans le MCU est le moment parfait pour introduire cette menace. Surtout dans une série comme Loki s’articulant autour du multivers. Si Kang le Conquérant n’est pas vraiment Kang le Conquérant dans le final de Loki, cette apparition a marqué les fans par les nombreuses voies qu’elle ouvre.

Un personnage prévu pour revenir dans Ant-Man and the Wasp: Quantumania et livrant son premier poster, ci-dessous.

La pomme, un fruit important dans le MCU
Crédits Marvel

Attention, cet article comprend de nombreux spoilers sur la première saison de Loki. Il sera donc préférable de ne pas en poursuivre la lecture si vous n’êtes pas à jour.

Kang le Conquérant apparaît sur son premier poster

Jonathan Majors incarne Kang le Conquérant et apparaît dans le final de Loki, amenant le MCU vers une direction inédite. Dans cet épisode, le personnage explique le fonctionnement du multivers à Loki et Lady Loki mais aussi aux spectateurs. Si techniquement, il ne s’agit pas de Kang le Conquérant mais d’un variant, cette apparition marque un tournant.

Car dans cet épisode, Kang le Conquérant s’appelle Celui qui Reste. Le personnage porte le costume d’Immortus, l’un des nombreux variants de l’antagoniste. Ce dernier s’est détourné de l’objectif de mettre la main sur les multivers et a même aidé les Avengers à stopper (les) Kang le Conquérant dans les comics. Celui qui Reste prévient Loki et Lady Loki qu’une menace plus importante est en route.

Kate Herron, réalisatrice de Loki, s’est exprimé dans le passé sur la pression d’introduire un personnage aussi important.

C’était une grosse responsabilité et un privilège d’introduire ce personnage à l’écran. C’est un méchant très différent de Thanos. Je me souviens avoir lu un résumé lorsque j’ai fait ma première proposition pour réaliser la série et je pensais à ce qu’il serait possible de faire. Ce qui est si excitant avec ces programmes, c’est qu’ils se connectent énormément avec les films. C’était excitant en tant que fan et cinéaste.

– Kate Herron