Kapteyn b, la plus vieille planète découverte qui pourrait abriter la vie

À force de trouver des planètes, on finira bien par en trouver une habitée. C’est en tout cas ce que croît un membre du SETI, mais il n’est pas le seul et une nouvelle planète récemment découverte pourrait potentiellement abriter la vie. Ce n’est par ailleurs pas sa seule particularité puisque ce gros caillou est la plus ancienne planète jamais découverte : Kapteyn b serait vieille de près de 11,5 milliards d’années, ce qui est très jeune à l’échelle de notre univers vieux de 13,8 milliards d’années.

En comparaison, la Terre a elle vu le jour il y a un peu plus de 4,5 milliards d’années. Autrement dit, il a pu s’en passer des choses sur Kapteyn b durant tout ce temps. Plein de choses, comme créer des traces de vie, qui auraient pu évoluer jusqu’à former une véritable intelligence.

Kapteyn b, l'ancêtre

Si cette dernière affirmation ne reste qu’une hypothèse, elle reste cependant un minimum valable, sachant que Kapteyn b se situe dans la zone habitable de son étoile qui porte le nom de Kapteyn, qui n’est lui-même rien d’autre que le nom de son découvreur.

Il est donc encore trop tôt pour pouvoir affirmer avec certitude que Kapteyn b abrite la vie. Quoiqu’il en soit, pour ce que ce soit bel et bien le cas, il faudra que son atmosphère soit plus dense que celle de la Terre étant donnée sa température bien trop basse.

Kapteyn b possède une sœur, Kaptein c, qui est elle bien trop éloignée de son étoile pour être suffisamment chaude et pouvoir abriter la vie telle que nous la connaissons. Cette dernière possède en effet une orbite de 121 jours, là où Kapteyn b effectue le tour de son étoile en 48 jours.

Enfin, le système Kapteyn pourrait bien ne pas être originaire de notre bonne vieille Voie Lactée : il se pourrait bien que Kapteyn fasse partie, à l’origine, d’une galaxie naine absorbée par notre propre galaxie. Ce genre de chocs galactiques est en effet possible, et on estime que la Voie Lactée continuera à en percuter d’autres au cours de sa vie. Mais sûrement pas au cours de la nôtre.

Via