Kate Morgan ou l’histoire du fantôme de l’Hotel de Coronado

La dernière moitié du 19e siècle semble être jonchée d’histoires de fantôme, et le luxueux Hôtel del Coronado près de San Diego, en Californie, n’a pas fait exception. L’hôtel est maintenant connu pour être le lieu d’habitation du fantôme de Kate Morgan, qui est décédée à la fin de 1892. L’histoire de Kate Morgan est un bel exemple d’une histoire à la base simple, mais qui a été embellie avec beaucoup de fictions et d’exagérations.

De sorte qu’il est difficile aujourd’hui de dire ce qui s’est réellement passé.

Théorie mort

La vie difficile de Kate Morgan

Ce que nous savons, c’est que Kate est née vers 1865 dans l’Iowa (État du Midwest des États-Unis). Sa mère est morte quand elle était très jeune, alors elle a été envoyée vivre avec son grand-père. En 1885, elle a épousé un homme nommé Thomas Morgan. Le mariage était apparemment malheureux, car Kate s’enfuit avec un autre homme en 1890. Les deux se dirigèrent vers l’ouest, bien que cette relation se soit éventuellement désintégrée à un moment donné, car lorsque Kate arriva à Los Angeles au milieu de l’année 1892, elle cherchait du travail et elle était seule.

Elle a finalement trouvé du travail comme femme de ménage dans l’un des foyers les plus aisés de la ville, bien qu’elle ait semblé avoir du mal à s’intégrer dans la famille et le personnel de la maison, puisqu’elle a travaillé dans trois foyers différents en deux mois.

À la fin de novembre 1892, elle est arrivée à San Diego, encore une fois seule, et s’est enregistrée à l’Hôtel del Coronado sous le nom de Lottie Bernard. Elle avait l’air malade et semblait aller de plus en plus mal au fil du temps. Elle a dit au personnel inquiet qu’elle avait un cancer et qu’elle attendait que son frère, un médecin, vienne prendre soin d’elle. Mais pour autant que nous le sachions, Kate n’avait pas de frère médecin.

La mort tragique de Kate Morgan

Le 29 novembre, le corps de Kate Morgan a été découvert sur un escalier extérieur de l’hôtel menant à la plage. Son nouveau pistolet était à proximité et il semblait qu’un seul coup de feu à la tête avait mis fin à sa vie. Sa mort a été jugée comme un suicide, bien que cela sera remis en question près d’un siècle plus tard lorsqu’un avocat étudiera les dossiers officiels et dira que la balle qui l’a tuée était d’un calibre différent de son propre pistolet. Mais malgré cela, une nouvelle enquête ne sera jamais ouverte.

Peu de temps après, des rumeurs ont commencé à se répandre disant que la chambre d’hôtel que Kate Morgan avait occupée était hantée par son fantôme, et ces histoires persistent encore aujourd’hui.

Le fantôme de l’Hôtel del Coronado

On pense que le fantôme de Kate Morgan hante maintenant la chambre qu’elle occupait à l’Hôtel Del Coronado. C’était à l’époque la chambre 302, mais elle a depuis changé de numéro pour devenir la chambre 3312. Les lumières et l’électricité dans la chambre 3312 sont constamment perturbées et personne ne semble savoir pourquoi. Il y a également des rapports d’une brise froide morbide qui traverse la pièce la nuit – même pendant les mois d’été !

Les femmes de chambre qui travaillent à l’Hôtel Del Coronado affirment avoir vu des objets bouger dans la pièce et les rideaux bouger sans raison. Certains clients qui ont séjourné dans la chambre 3312 ont rapporté d’étranges murmures venant des coins sombres et certains rapportent même avoir vu le fantôme de Kate Morgan marchant dans les couloirs de cet étage. Les escaliers où ils ont trouvé le corps de Kate ont un réverbère au-dessus d’eux, mais il n’est jamais allumé. L’électricien local changerait constamment l’ampoule, mais pour une raison quelconque, elle clignote à chaque fois.

Alan May, l’avocat qui a déclaré que la mort de Kate n’était pas un suicide et qui a écrit un livre à ce sujet, a lui-même décidé de tester ces observations en séjournant à l’hôtel quelques nuits. Il affirme qu’une nuit, un visage de femme est apparu sur l’écran du téléviseur qui était complètement débranché de la prise. Deux membres du personnel ont corroboré cet incident.

Alors, qu’est-il réellement arrivé à Kate Morgan cette nuit-là et comment en est-elle arrivé à cette fin tragique ? A-t-elle été victime d’un mari en colère, ou victime de son propre désespoir ? Des questions qui resteront sans doute sans réponse.

Mots-clés insolite