Kaz Hirai quitte Sony

Il y a un peu plus d’un an, Kazuo Hirai – ou Kaz Hirai – avait laissé son poste de PDG chez Sony pour Kenichiro Yoshida, le directeur financier de la firme nippone. Après 35 années de bons et loyaux services, la figure emblématique du géant japonais s’apprête à définitivement prendre sa retraite. Dans un communiqué de presse publié le 28 mars dernier, il a notamment annoncé qu’il abandonnera son siège de président du conseil d’administration le 18 juin 2019.

À la demande de l’équipe de direction de Sony, Hirai continuera toutefois à agir en tant que consultant occasionnel pour la firme japonaise.

Crédits Pixabay

Kaz Hirai est considéré comme l’une des personnalités les plus puissantes et les plus influentes dans l’industrie du jeu vidéo. Sony saura-t-il donc maintenir son succès lorsque cette figure emblématique quittera définitivement la firme ?

Kaz Hirai : sa biographie

Kazuo Hirai est né le 22 décembre 1960, à Tokyo, au Japon. Étant le fils d’un riche banquier, il voyageait souvent avec son père aux quatre coins du monde. Selon lui, ses voyages représenteraient un facteur majeur du succès de son entreprise.

Hirai est un adepte des jeux vidéo. Après avoir obtenu son diplôme du Baccalauréat en Arts, à l’Université Chrétienne Internationale de Mitaka en août 1984, il s’est fait embaucher par CBS/Sony – qui était une jeune entreprise à l’époque. Il a notamment été engagé dans la division musique de la firme nippone au Japon. Et ce n’est que plus tard, en 1995, qu’il est devenu Chef du bureau des affaires internationales de Sony Computer Entertainment à New York.

Une figure importante chez Sony

Kaz Hirai est celui qui a su remettre Sony sur le droit chemin après plusieurs années compliquées. Il s’est notamment concentré sur les produits phares de la firme et a décidé d’abandonner les marques qui n’étaient pas rentables à l’entreprise.

En juillet 2006, il est devenu vice-président de Sony Computer Entertainment. Et en novembre 2006, quelques jours après le lancement de la PlayStation 3, il a remplacé Ken Kutaragi au poste de président-directeur général de Sony Computer Entertainment.

En 2012, il a remplacé Howard Stringer au poste de PDG de Sony, à la tête de l’initiative «One Sony» qui vise à rationaliser les opérations de la société.

Mots-clés sony