Kazuhisa Hashimoto, créateur du “Konami Code”, est mort à 61 ans

Kazuhisa Hashimoto, un programmeur et producteur ayant notamment travaillé sur Snatcher, Winning Eleven et Gradius, s’est éteint à l’âge de 61 ans. Il s’était également illustré en créant le désormais culte “Konami Code”.

C’est dans un gazouillis de Yuji “TECHNOuchi” Takenouchi repéré par VGC que l’on a appris le décès de l’un de ses anciens collègues. Kazuhisa Hashimoto s’en est ainsi allé à l’âge de 61 ans. L’homme a officié en tant que programmeur, concepteur et producteur au sein de Konami, et contribué à des titres tels que Snatcher et à des séries telles que Winning Eleven et Gradius.

Une flamme de bougie

Crédits Pixabay

Ce dernier jeu est d’ailleurs loin de n’être qu’une simple inscription dans la carrière de M. Hashimoto. Ainsi, alors qu’il testait la version NES de Gradius, il a estimé que la difficulté de ce titre était bien trop élevée à son goût.

Et d’avoir alors créé une série de manipulations à entrer à la manette pour permettre au vaisseau du joueur d’être équipé de toutes les améliorations possibles.

Le “Konami Code” né suite à une version NES de Gradius jugée trop difficile

Si Kazuhisa Hashimoto avait semble-t-il développé cette triche pour lui permettre de progresser dans le jeu, Konami aura choisi de laisser ce code dans la version commercialisée, jugeant ainsi faible le risque qu’il soit entré par accident.

Et d’avoir donc inscrit dans la légende celui que l’on désigne désormais comme le “Konami Code”.

Dans un entretien daté de 2003 et rapporté en 2012 par le site GlitterBerri’s Game Translations, M. Hashimoto était revenu sur cet épisode de sa carrière :

“J’avais quelqu’un qui travaillait sous ma direction, et il jouait à la version à pièces [de Gradius]. Celui-là est vraiment difficile. Je n’y avais pas beaucoup joué et je n’arrivais logiquement pas à le finir moi-même, alors j’ai entré le Konami Code. […] Étant donné que j’étais celui qui allait l’utiliser, je me suis assuré qu’il serait facile à retenir. Le jeu avait demandé un an et demi de développement, et à l’époque, assembler le code s’apparentait à faire un puzzle divertissant. Et je me demandais ‘Comment diable vais-je pouvoir faire entrer ces mots de passe dans le programme ?'”

Ce code a depuis été repris dans d’autres jeux Konami et même chez d’autres éditeurs et grands noms de ce monde. Et si jamais vous ne l’aviez plus en tête :

↑,↑,↓,↓,←,→,←,→,B, A, Start.

Mots-clés konami code