KickStarter arrive en France !

KickStarter dispose d’une solide réputation dans le petit milieu du financement participatif. La plateforme a vu naître des milliers de produits au fil de ces dernières années et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Preuve en est, elle va arriver en France avant la fin du mois.

Le site a ouvert ses portes en 2009 et il est considéré par beaucoup de gens comme l’inventeur du financement participatif, ou « crowdfunding » dans la langue de George R. R. Martin.

KickStarter en France

KickStarter va enfin poser ses valises en France.

Le concept a très vite rencontré le succès. Le TOME l’a même classé dans les meilleures inventions de l’année 2010 et dans les meilleurs sites web de l’année 2011. Ces distinctions l’ont tout de suite propulsé sur le devant de la scène.

KickStarter, la plateforme de tous les records

Preuve en est, au début de l’année 2011, plus de 7 millions de dollars étaient engagés chaque mois sur la plateforme, contre 2 millions un an plus tôt. Impressionnant, non ?

KickStarter a connu de nombreux succès tout au long de son histoire : la glacière Coolest Cooler et ses 13,2 millions de dollars, la montre Pebble et ses 10 millions de dollars ou même la Ouya et ses 8,5 millions de dollars.

Même chose pour la Pebble Time qui a littéralement explosé les records avec pas moins de 20,3 millions de dollars levés en l’espace de quelques jours. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de la société, le mieux c’est encore de vous rendre sur cette page qui fourmille d’informations toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Et à présent, KickStarter s’intéresse donc au marché français.

Comme l’indique le site de la plateforme, les créateurs de tout poil pourront déposer leur projet à partir du 27 mai, et donc dans une quinzaine de jours. Ils sont tous les bienvenus, bien sûr, et cela va de l’artiste au musicien en passant par le designer ou l’inventeur.

En attendant, la firme va organiser plusieurs sessions pour les aider à mettre le pied à l’étrier.

Il y en aura trois à Lyon, réparties sur deux jours (18 et 19 mai) et quatre sur Paris, entre le 20 et le 22 mai. Toutes les infos utiles figurent sur cette page mais sachez simplement qu’elles sont organisées par Chris Beck et Axelle Tessandier.

Rappelons pour finir que KickStarter ne facture pas directement les créateurs. La plateforme se contente de prélever une commission lorsque le projet est intégralement financé : 5% pour elle et 3% pour ses investisseurs. A l’heure actuelle, plus de 80 000 projets ont été financés grâce à ses services et la liste s’allonge évidemment au fil des semaines.

Mots-clés kickstarterweb