Kickstarter : vers la transparence des budgets initiaux

L’entreprise américaine de financement participatif, Kickstarter, veut plus de transparence de la part des créateurs de projet concernant le budget qu’ils ont collecté. Cette démarche, jusqu’ici facultative pour les porteurs de projet, profitera autant pour les créateurs que pour les donneurs de fonds.

Pour atteindre cet objectif, Kickstarter a intégré au sein de sa plateforme, une nouvelle fonctionnalité baptisée Project Budget. Cette dernière permet d’afficher le total des dons collectés par chaque campagne sous la forme d’un diagramme camembert.

Apple n'a toujours pas réglé le problème de clavier des MacBook

Crédits pixabay.com

Cet outil étend les fonctionnalités du Calculateur de Fonds lancé plus tôt cette année et destiné à aider les backers lors de la définition de leurs objectifs de financement. Avec Project Budget, Kickstarter ambitionne ainsi d’améliorer les recommandations budgétaires pour les projets futurs.

Des avantages indéniables pour les créateurs

Comme il a été dit plus haut, sur Kickstarter, les porteurs de projet peuvent choisir ou non d’afficher publiquement le montant de leur collecte. Mais avec la mise en place de Project Budget, ceux qui choisiront d’afficher leur budget pourront bénéficier d’avantages particuliers comme la présentation de leur budget sur la page d’accueil de Kickstarter ou encore l’attribution d’un badge indiquant aux contributeurs leur volonté de transparence.

De toute manière, l’utilisation de cette nouvelle fonctionnalité ne présente que des avantages, car si les porteurs de projet définissent correctement leur budget, alors ils pourront établir un objectif de collecte de fonds plus réaliste. D’autre part, si les créateurs définissent un budget inexact, il leur est toujours possible de lever plus de fonds ou d’abandonner leur projet.

Un outil pour bien définir le budget initial

Il faut savoir que conformément à la politique de Kickstarter, l’entreprise ne garantit pas que les fonds collectés seront gérés correctement ni même que ces fonds seront utilisés pour mener le projet à terme. La décision de soutenir ou non un projet est donc laissée à l’appréciation des investisseurs. De son côté, Kickstarter a émis une mise en garde sur sa plateforme qui tient les chefs de projets comme légalement responsables des promesses non respectées.

Malgré tout, Kickstarter souhaite exploiter les données collectées pour conseiller les créateurs de projet à prendre des décisions plus judicieuses concernant la définition de leur budget. L’idée de base est alors d’obtenir une estimation des coûts réels engagés pour un projet donné en fonction des informations collectées sur les budgets initiaux des différents projets du même genre.

On attend de voir ce que ça va donner.

Mots-clés kickstarter