Kilopower, un réacteur nucléaire pour coloniser plus facilement Mars

La NASA travaille sur un nouveau projet très ambitieux, un projet visant à construire un réacteur à fission miniature capable d’alimenter une future colonie sur Mars. Il est en cours de test au Nevada.

Le Kilopower est porté à la fois par la NASA et par le Ministère américain de l’Énergie et il vise principalement à mettre au point un réacteur nucléaire suffisamment compact pour pouvoir être transporté sur la planète rouge. Réacteur dont le seul et unique objectif sera d’alimenter les futures colonies construites sur Mars.

Mars

Cette dernière n’est en effet pas une planète des plus accueillante.

Kilopower, un réacteur pour alimenter les futures colonies martiennes

Si la gravité à sa surface est moindre que celle de notre propre planète, le véritable problème vient des vents solaires et du taux de radiation.

Contrairement à la Terre, Mars est en effet dépourvue de magnétosphère et elle est donc très exposée aux vents solaires. La surface de la planète baigne ainsi dans un taux de radiation 2,5 fois supérieur à celui de l’ISS et les premiers colons devront donc trouver un moyen de s’en protéger pour avoir une chance d’établir une colonie durable.

Les températures posent aussi problème puisque ces dernières peuvent descendre à -140 °C.

L’eau, en revanche, ne devrait pas poser de soucis puisque Mars abrite de nombreux réservoirs de glace. Toutefois, les colons auront besoin d’énergie pour pouvoir les exploiter et c’est précisément ce qui a poussé la NASA à travailler sur le Kilopower.

Deux modèles différents

Ce réacteur nucléaire a en effet été pensé expressément pour cet usage. L’agence spatiale américaine et son partenaire ont ainsi fait en sorte de réduire sa taille afin de pouvoir le transporter facilement à travers le système solaire. La tâche n’était pas aisée, mais les efforts consentis ont fini par payer et un premier prototype a été développé en novembre dernier.

Après avoir procédé aux vérifications d’usage, la NASA et le Ministère de l’Énergie ont décidé de passer à la vitesse supérieure et d’effectuer ainsi un test réel. Le réacteur a donc été installé dans le désert du Nevada et les premiers résultats sont plutôt positifs. L’agence spatiale américaine compte ainsi pousser le réacteur au maximum de sa capacité en mars.

Pour convenir à tous les usages, deux modèles différents seront développés. Le premier sera capable de générer une énergie de un kilowatt et le second ira jusqu’à 10 kilowatts, soit une puissance suffisante pour alimenter deux ménages moyens. Ce réacteur ne sera pas utilisé uniquement sur Mars et il pourrait ainsi aider à construire une base lunaire.

Mots-clés marsNASA