Kim Dotcom veut que son examen d’extradition soit retransmis en streaming

Kim Dotcom se trouve actuellement dans une situation très compliquée. Il est effectivement empêtré dans un long processus judiciaire depuis la fermeture de Megaupload et la situation n’est visiblement pas prête de s’améliorer. Les Etats-Unis font effectivement pression pour qu’il soit extradé sur le sol américain afin d’être jugé.

La Nouvelle Zélande a donné une fois son accord mais Kim Dotcom ne l’entend pas de cette oreille et il n’a pas du tout l’intention de quitter ses terres.

Kim Dotcom Streaming

Kim Dotcom accuse le gouvernement américain de s’acharner sur lui depuis plusieurs années maintenant.

Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant car il encourt pas moins de vingt ans de prison sur le territoire américain pour racket, blanchiment d’argent, fraude et violation des droits d’auteur. La totale, donc.

Kim Dotcom risque 20 ans de prison

Jusqu’à présent, Kim Dotcom, de son vrai nom Kim Schmitz, est parvenu à passer dans les mailles du filet mais la situation est toujours très compliquée et il va ainsi passer très prochainement une nouvelle audience pour son examen d’extradition.

Il n’a cependant pas l’intention de se laisser faire et il a ainsi demandé à ce que la séance soit retransmise en direct sur le web afin que les internautes puissent la suivre. Kim veut en effet s’assurer que le jugement rendu par la Nouvelle Zélande ne soit pas biaisé et il pense que la seule solution viable consiste à prendre le monde entier à témoin.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la demande de Kim Dotcom n’est pas totalement farfelue. Le gouvernement néo-zélandais lui aurait même donné son accord et cela n’aurait d’ailleurs rien de surprenant puisqu’il a eu souvent eu recours à la diffusion en streaming par le passé, dans d’autres cas.

Les Etats-Unis ne veulent pas que l’évènement soit retransmis en streaming

Etrangement, les Etats-Unis ne sont pas d’accord et ils camperaient même sur leurs positions. De leur point de vue, cette demande n’a aucun sens et ils souhaitent ainsi que cet examen soit organisé en huis-clos, le plus loin possible du regard des internautes.

Mais qu’est ce qui motive un tel acharnement ? Il est évidemment très difficile de répondre à cette question mais il faut rappeler que Megaupload était en son temps le treizième site le plus fréquenté sur la toile. Il attirait ainsi quotidiennement plus de 50 millions d’utilisateurs et il totalisait à lui seul environ 4 % du trafic mondial.

En attendant, il faut rappeler que Kim Dotcom a l’intention de lancer un nouveau site le 20 janvier 2017, un site qui se posera comme le digne héritier de l’empire Megaupload.