Kim Jong-un apportera ses toilettes personnelles au sommet coréen de demain

Tout le monde a droit à son petit confort, même le Supreme Leader nord-coréen Kim Jung-un. Demain, le dirigeant franchira pour la toute première fois la ligne de démarcation qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud depuis 1953, pour se rendre à un sommet historique qui lui permettra notamment de rencontrer Moon Jae-in, le président sud-coréen.

Toute une délégation sera naturellement présente aux côtés de Kim Jong-un. Une délégation qui comprendra plusieurs hauts fonctionnaires nord-coréens ainsi que la femme (Ri Sol-ju), la sœur (Kim Yo-jong)… et les W.C. personnels du président (à vie) du Parti du travail de Corée, comme l’explique Quartz dans un article résolument insolite.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se rendra demain à un sommet historique en Corée du Sud, et histoire d’être à l’aise de l’autre côté de la ligne de démarcation, il apportera ses propres W.C.

Si la question du confort du dirigeant entre bien sûr en ligne de compte dans cette étonnante affaire, le Washington Post explique que d’autres raisons justifient également le transport du cabinet de toilette conçu spécialement pour les déplacements de Kim Jong-un. Apparemment installés dans un fourgon, ces W.C. permettraient aussi de “protéger” les excréments du Leader suprême de tout regard indiscret.

Des étrons top secrets…

Navré pour cet intertitre, mais il nous était trop difficile de ne pas l’écrire tel quel… Hum, trêve de billevesées.

Comme l’explique le quotidien américain (qui se fie au témoignage de Lee Yun-keol, un ancien membre de la garde personnelle de Kim Jong-un), les déjections du président nord-coréen représenteraient un enjeu de sécurité nationale. “Les excréments du Leader contiennent des informations sur son état de santé. Donc ils ne peuvent pas être laissés de côté” avait notamment expliqué Lee Yun-keol au Washington Post.

Dans un article du site sud-coréen the Daily NK, on en apprend un peu plus sur ces fameuses toilettes et sur le protocole qui va avec. “En Corée du Nord les toilettes du leader sont gérées par sa garde personnelle, qui supervise les gardes du corps du leader ainsi que sa famille” est-il écrit dans un article publié en 2015. “S’il ne va pas aux toilettes le matin, comme il en a l’habitude, ou s’il doit y aller alors qu’il est en déplacement, cela requiert un protocole de sécurité additionnel“.

Comme le rappelle Quartz, si le sommet entre les deux Corée n’est pas le premier à se tenir (deux autres événements du même type ont déjà eu lieu), il s’agit de la première rencontre à avoir lieu sur le sol sud-coréen – et du premier déplacement de Kim Jong-un chez ses voisins immédiats. Un déplacement qui pourrait – s’il se déroule dans de bonnes conditions – faciliter la tâche de Donald Trump, qui doit toujours, rappelons-le, rencontrer le dirigeant nord-coréen en mai prochain.