KissAnime et KissManga ferment leurs portes

Les sites de streaming pirates sont de véritables mines d’or pour les fans de manga et d’anime. En effet, ces plateformes regorgent de contenus en tout genre qui sont généralement difficiles à trouver. Pour les otakus, les sites comme KissAnime.ru et KissManga.com sont de véritables références. Tous les mois, ce sont des millions de personnes qui visitent ces plateformes.

Malheureusement, comme nous l’apprend le site Torrent Freak, KissAnime et KissManga ont fermé leurs portes, au grand dam des internautes. Plusieurs signes avant-coureurs annoncés la disparition de ces sites.

Crédits Pexels

D’après Torrent Freak, KissAnime et KissManga ont décidé de cesser leurs activités en raison d’une pression exercée par des propriétaires de droits d’auteur.

Les serveurs de KissAnime supprimés par des détenteurs de droit d’auteur

Torrent Freak a été au premier rang pour assister à la disparition de KissAnime et KissManga. Selon cette source, avant de fermer boutique, KissManga a d’abord publié un message sur sa plateforme qui indiquait que son site était en maintenance.

Pour sa part KissAnime a diffusé une note plus explicite.

« Nos serveurs béta ont été supprimés par des détenteurs de droits d’auteur, cela pourrait entraîner la fermeture du site web. Nous ferons plus d’annonces après avoir pris connaissance de leur décision » a-t-il écrit.

À lire aussi : Zone Annuaire ferme ses trois sites et lance un nouveau domaine

Un retrait définitif

Après ce message, KissAnime s’est hissé dans les tendances sur Twitter. En effet, les fans du site ont tweeté à de nombreuses reprises pour connaître le fin mot de l’histoire. Quelques heures après la publication de KissAnime, leur crainte a été confirmée. Les deux sites ont annoncé qu’ils fermaient définitivement leurs portes.

Ils ont aussi indiqué que tous les fichiers présents sur leur plateforme avaient été supprimés par les propriétaires des droits d’auteur.

« Le site sera fermé pour toujours. Merci pour votre soutien », lit-on dans l’un des messages.

Les détenteurs de droits d’auteur auront donc finalement eu raison de KissAnime. Pour rappel, le site a déjà fait l’objet d’une assignation à comparaître déposée par FUNimation, il y a trois ans de cela.

À l’époque, il avait réussi à passer entre les filets de la justice. Toutefois, comme le souligne Torrent Freak le contexte actuel est différent et cela aurait joué en la défaveur de KissAnime. En effet, en juin 2020, les parlementaires japonais ont durci les lois concernant le piratage de mangas.

À lire aussi : Zone Téléchargement annonce encore son retour