Kitty Hawk fait une croix sur son projet de moto volante

Kitty Hawk a décidé d’abandonner son concept de voiture/moto volante ! La nouvelle est tombée le 3 juin dernier : dans un billet de blog posté sur son site officiel, la société a annoncé son intention de mettre fin à son projet « Flyer », cinq ans après l’avoir lancé.

Le projet Flyer est un concept de moto volante qui est propulsée dans les airs par un système composé de huit rotors. L’appareil est capable de voler dans les airs, mais aussi de se poser sur l’eau. Monoplace, il est présenté comme très facile à piloter, après seulement quelques heures de formation. Son pilotage ne nécessite d’ailleurs pas de licence de vol.

Kitty 3

Selon les informations rapportées par le site TechCrunch, Kitty Hawk prévoirait de se séparer de l’équipe qui a travaillé sur la conception et le développement de sa moto volante.

Un projet qui n’a pas réussi à décoller

Kitty Hawk a présenté son tout premier concept de moto volante en 2017 (un modèle à hélices) avant de présenter une version finale un an plus tard. Pendant deux ans, la société a fabriqué environ une centaine de modèles et comptabilisé près de 25 000 vols.

Malgré le potentiel d’un tel engin, Kitty Hawk n’est cependant pas parvenu à en faire un projet viable. Comme l’explique Sebastian Thrun, le PDG de la société : « peu importe à quel point nous avons regardé, nous n’avons pas pu trouver de chemin vers une entreprise viable. » Les motos n’ont pas réussi à trouver une place solide sur le marché.

À lire aussi : Laissez tomber la trottinette, passez sur le Kitty Hawk Flyer

D’autres projets dans les cartons pour Kitty Hawk

Tous ceux qui ont travaillé sur le projet Flyer ne seront pas remerciés, car comme le rapporte TechCrunch, certains seront transférés vers d’autres projets de Kitty Hawk.

L’entreprise en a en effet plusieurs dans ses cartons : elle compte notamment se concentrer pleinement sur « Heaviside », son projet de petit avion électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL). Avec une vitesse de pointe de 290 km/h, l’engin a été spécialement pensé pour parcourir de courts trajets de 160 km maximum.

Kitty Hawk travaille également en étroite collaboration avec Boeing sur un projet de taxis volants autonomes baptisé « Cora ». Il a été récemment annoncé que les premiers prototypes seront bientôt testés dans la région de Canterbury, en Nouvelle-Zélande.