Laissez tomber la trottinette, passez sur le Kitty Hawk Flyer

Laissez tomber la trottinette, le hoverboard et tous les autres appareils du même genre, ils ne font pas le poids face au Kitty Hawk Flyer. Non, et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce véhicule d’un nouveau-genre est soutenu par Larry Page lui-même. Loin de là. Derrière ce terme un peu étrange se cache en effet le moyen de locomotion du futur.

Kitty Hawk n’est pas une entreprise très connue en Europe, mais elle fait beaucoup parler d’elle chez nos amis américains depuis l’année dernière.

Kitty 1

C’est d’ailleurs assez logique, car la société s’est donné pour mission de lancer un véhicule volant personnel avant la fin de l’année 2017.

Kitty Hawk veut lancer une moto volante avant la fin de l’année

Beaucoup ont cru à une plaisanterie, naturellement, mais il semblerait que cela ne soit pas le cas. La startup vient en effet de donner les premiers détails de son véhicule futuriste et de mettre en ligne une vidéo présentant son appareil. Le résultat est édifiant.

Le Kitty Hawk Flyer n’est pas un appareil très facile à décrire. Il se présente en effet sous la forme d’une espèce de drone équipé d’un puissant moteur et de huit rotors positionnés tout autour du pilote, des rotors protégés par des grilles métalliques renforcées pour éviter les mauvaises surprises.

La structure principale de la machine forme ainsi une espèce de toile d’araignée métallique. L’appareil a une allure assez insolite, d’autant que cette fameuse structure repose sur deux flotteurs très imposants, un peu à l’image d’un hydravion.

Là, vous vous dites sans doute qu’un tel engin risque d’avoir du mal à obtenir les autorisations nécessaires pour être commercialisé, non ?

Ce n’est pas le cas en réalité. L’appareil aura tout à fait le droit de prendre son envol aux États-Unis, à la condition expresse de rester loin des agglomérations. Le pilote devra en effet se limiter aux zones de faible densité pour le moment. Bien sûr, pour l’Europe et la France, la situation risque d’être un peu plus compliquée.

Pas de prix annoncé pour le moment

Toutefois, Kitty Hawk ne s’est pas encore réellement penché sur la question. L’entreprise a fait le choix de se focaliser sur le marché américain pour le moment et elle compte d’ailleurs lancer sa machine volante avant la fin de l’année là-bas. Le prix n’a pas encore été communiqué en revanche.

Non, mais la société a tout de même annoncé le lancement d’une carte membre facturée 100 $ pour trois ans. Grâce à elle, les membres pourront accéder à des contenus ou à des événements exclusifs, mais aussi obtenir un rabais de 2 000 $ sur le prix de l’appareil. La startup a d’ailleurs précisé que le modèle final sera bien différent de ce prototype.

Pour la petite histoire, il faut tout de même noter que Kitty Hawk a été fondé par un ancien de Google Car. En outre, Larry Page a mis des billes dans la société.

Kitty 3 Kitty 2

Mots-clés insolitenopub