Koenigsegg écrase le record du 0-400-0 km/h de la Bugatti Chiron

Il y a deux ou trois mois seulement, Bugatti faisait la promotion de sa Chiron grâce à un record d’un nouveau genre. Il s’agit d’un 0-400-0 km/h réalisé en seulement 42 secondes. Une prouesse qui vient d’être pulvérisée par le constructeur Koenigsegg.

Avec son Agera RS, il réalise le même exercice en seulement… 36,44 secondes. Du jamais vu. L’hyper sportive alsacienne se fait littéralement humilier avec ses 41,96 secondes (pour être précis).

Plus de cinq secondes d’écart séparent les deux « bijoux », un chiffre à la fois étonnant… et inquiétant pour Bugatti.

Des avions de chasse… routiers

Quel coup de pub magistral pour Koenigsegg. Bugatti mettait en avant l’excès de performances de sa Chiron, forte de 1 500 chevaux et 1 600 Nm de couple. Un temps de 42 secondes présenté comme un exploit et marquant l’hégémonie du palace roulant, en étant exposé comme la voiture la plus performante au monde.

Koenigsegg a laissé un court délai à Bugatti pour apprécier la réussite. Un laps de temps très court pour ensuite humilier la Chiron avec l’Agera RS. En effet, l’exercice n’aurait pas été présenté de la même manière si l’écart de temps entre les deux modèles était minime. Mais c’est plus de cinq secondes qui les séparent pour effectuer le même exercice…

Un exercice qui n’est praticable que par très peu de modèles sur le marché, puisqu’il leur faut au préalable la capacité d’atteindre la barre symbolique des 400 kilomètres par heure avant de pouvoir s’élancer.

Avec « seulement » 1 360 chevaux transmis aux roues arrière et 1 371 Nm de couple, l’Agera RS a créé la surprise. La voiture était même équipée d’un arceau de sécurité, optionnel mais nécessaire, qui a alourdi son poids.

Un exemplaire à l’histoire d’ores et déjà exceptionnelle

Des scotchs de protection « provisoires » sont même visibles sur la voiture, ce qui laisse penser qu’elle n’était pas prête esthétiquement pour le record, mais le temps était compté pour dépasser rapidement Bugatti… et éviter de mauvaises conditions météorologiques.

L’exploit a été réalisé le premier octobre dernier par le pilote d’usine Niklas Lilja sur la piste de l’ancienne base aérienne de Vandel, au Danemark. L’Agera RS n’a mis que 26,88 secondes pour atteindre les 400 km/h sur une distance de 1 958 mètres, contre 32,6 secondes pour la Bugatti. Ça a dû décoiffer.

Quand on pense qu’une voiture classique met en moyenne 11 à 15 secondes (voire plus pour les petites motorisations) pour effectuer le 0 à 100 km/h…

La décélération a ensuite demandé 9,56 secondes contre 9,36 secondes pour la Bugatti. Un minime avantage pour la Chiron, qui freine un poil mieux. Des freins d’ailleurs gigantesques pour arrêter ces bolides lancés à une vitesse digne d’un avion de tourisme en un temps record.

Cet exercice est d’autant plus intéressant qu’il ajoute le freinage comme critère de mesure et de réussite. Plusieurs essais ont été nécessaires à l’Agera RS avant l’enregistrement, qui s’est même permis d’atteindre les 403 km/h.

L’exemplaire utilisé est destiné à un client des États-Unis, d’où peut-être les protections de bas de caisse. Nul doute que cette prouesse en fera une auto très prisée par les collectionneurs à l’avenir. Avant qu’un nouvel exploit ne soit réalisé dans un mois… ?