Kuiper pour étendre la couverture 4G & 5G de Verizon

Après SpaceX c’est au tour d’Amazon de lancer un réseau de satellites en orbite. La compagnie s’est lancée dans une initiative qui va lui coûter 10 milliards de dollars. Elle a prévu de lancer Kuiper, un réseau de 3236 satellites. Ceux-ci serviront à fournir internet partout et surtout dans les zones les plus reculées. Afin d’offrir un service plus performant, Amazon a décidé de s’associer à Verizon. 

La 5G même dans les zones les plus déconnectées du monde en théorie

On ne présente plus Verizon, le géant des réseaux de téléphonie mobile. En s’associant avec Amazon pour l’initiative Kuiper, l’entreprise vise à offrir un accès à internet aux zones les plus reculées. La connexion sera fournie grâce à des antennes réseau. Évidemment, le coût de construction de celles-ci sera plus léger que les antennes classiques qui nécessitent la pose de fibres optiques en amont. Les satellites seront en orbite à basse altitude (entre 590 et 630 km). De plus, Kuiper affirme que son réseau de satellites peut offrir une vitesse de connexion allant à 400 Mb/s.

Même si le coût de ces tours téléphoniques est réduit, Amazon espère néanmoins vendre aux utilisateurs des antennes individuelles. En effet, les particuliers pourront se connecter aux satellites en orbite grâce à celles-ci. L’année passée, l’entreprise a révélé le design de son antenne. Cependant, avant que ce réseau ne soit une réalité, il faudra qu’au moins la moitié des satellites de Kuiper soient en orbite d’ici 2026. La licence de lancement signée avec la Commission Fédérale des Communications l’exige. Verizon devra donc attendre avant de commencer la construction de ses relais.

Plusieurs concurrents pour le même type de réseau

Kuiper n’est pas le seul projet du genre. En effet, le projet Starlink de SpaceX est un concurrent direct. La différence, ce réseau est composé de 12 000 satellites dont plus de 1700 sont déjà en orbite. Une phase de bêta test a même été annoncée pour octobre par Elon Musk le PDG de SpaceX. OneWeb, une autre compagnie concurrente, a de son côté lancé 358 satellites sur 648 prévus pour son réseau.

C’est donc à présent une véritable course entre ces géants pour fournir le réseau le plus performant aux utilisateurs. Le partenariat avec Verizon semble être une opportunité pour Amazon qui s’associe ainsi à l’une des plus grandes entreprises de télécommunications. Le PDG d’Amazon, Andy Jassy n’a pas fait de commentaire sur les détails financiers de ce partenariat. Mais on imagine aisément que l’amende sera salée.