L’OMS rejoint TikTok pour lutter contre la désinformation sur le coronavirus

Le vendredi 28 février 2020, The Verge nous apprend que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui est l’institution spécialisée de l’ONU pour la santé publique, a ouvert un compte TikTok pour lutter contre les infox qui circulent sur les réseaux sociaux concernant le coronavirus.

En effet, comme cette épidémie a fait – et continue de faire – beaucoup de bruits et de dégâts dans plusieurs domaines, notamment sanitaires et économiques, les organisations sanitaires et responsables gouvernementaux ont dû non seulement s’occuper de contenir la propagation du virus, mais aussi d’aller à la chasse aux fausses informations le concernant.

Et c’est sur ce dernier point que l’OMS travaille actuellement. Le lancement du compte TikTok de cette organisation s’inscrit ainsi dans le cadre de ses efforts pour mieux informer le public sur ce qu’il faut savoir sur l’épidémie.

L’OMS encourage les internautes à avoir les bons réflexes pour prévenir la maladie

Dans la première vidéo de l’OMS, Benedetta Allegranzi, responsable technique de la prévention et du contrôle des infections, explique quelles mesures les gens peuvent prendre pour prévenir le nouveau coronavirus. Elle encourage également les internautes à visiter le site Web de l’organisation pour obtenir plus d’informations.

Dans la description de cette première vidéo, l’OMS écrit : « Nous nous joignons à TikTok pour vous fournir des conseils de santé publique fiables et opportuns ».

Beaucoup de fausses informations sur le coronavirus ont circulé sur les réseaux sociaux

La décision de l’organisation d’intégrer cette plateforme numérique n’est effectivement pas anodine. Au cours du mois dernier, TikTok a été inondé par des mèmes d’utilisateurs faisant semblant d’être infectés par le virus. Un adolescent a même posté une vidéo dans laquelle il suggérait que son ami avait été le premier Canadien confirmé à attraper le virus.

Face à cette situation, le MIT Technology Review a rapporté que l’OMS et les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) ont passé les dernières semaines de février à lutter contre la désinformation sur le coronavirus constaté sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Tencent et TikTok.

Réseaux sociaux et organisations mondiales : Unis contre le coronavirus ?

Par ailleurs, l’OMS multiplie également les efforts pour afficher ses informations dans la majorité des plateformes numériques. Sur Google, par exemple, ses contenus dépassent les résultats de recherche pour les requêtes concernant le coronavirus. Sur Facebook aussi, les utilisateurs peuvent recevoir des messages les enjoignant de visiter les sites Internet du gouvernement pour obtenir des renseignements sur le virus.

Sur Twitter, les utilisateurs recherchant des contenus liés au virus tombent sur un message intitulé « Connaître les faits » et qui les redirige sur le site Web du CDC. Quant à TikTok, il renvoie les internautes intéressés par les actualités concernant le virus sur le site de l’OMS.

A priori, cette collaboration entre les plateformes numériques et les organisations de santé publique devraient porter ses fruits et limiter au maximum la propagation d’infox sur le coronavirus. Du moins, on l’espère.