La 4G Box est finalement limitée à 200 Go par mois

Bouygues Télécom vient de le confirmer, la 4G Box n’est pas si illimitée que certains le pensaient. En réalité, l’opérateur compte imposer une limite mensuelle fixée à 200 Go.

Présentée l’année dernière, la 4G Box avait tout pour plaire sur le papier. L’idée était en effet de permettre aux abonnés situés en zone blanche de profiter d’une connexion illimitée en s’appuyant sur le réseau 4G, un réseau couvrant une partie importante du territoire français.

Intel Optane

Optane, bientôt dans nos PC ? Intel travaille sur cette question.

Mieux, l’opérateur avait même bien fait les choses en optant pour une mise en place facilitée. Les abonnés n’avaient ainsi qu’à connecter la box à une prise  pour la mettre en fonction et déployer un réseau à leur domicile.

La 4G Box, pas si illimitée que ça

Bouygues Télécom n’avait pas évoqué de limite particulière à l’époque en dehors du nombre de périphériques connectés. Pour conserver de bons débits, l’opérateur avait en effet choisi de limiter le nombre total d’appareils du réseau à trente-deux.

Mais si l’offre a autant fait parler d’elle, c’est surtout pour les débits proposés puisque la 4G Box promettait des débits théories maximums de 115 Mb/s en download, un débit totalement inespéré pour les personnes vivant dans des zones blanches où l’ADSL peine à se développer.

Histoire de conserver une offre compétitive, Bouygues Télécom avait évoqué un prix de vente de 29,99 € par mois tout en insistant bien sur le fait que l’enveloppe de données était illimitée.

Depuis, l’opérateur semble avoir revu ses prétentions à la baisse et c’est précisément ce que l’on peut déduire des récentes déclarations de l’entreprise à l’AFP.

200 Go par mois et puis c’est tout

Bouygues Télécom a en effet confirmé à nos confrères son intention de mettre en place un plafond de données afin d’éviter les abus, un plafond fixé à très exactement 200 Go de données par mois.

Pour justifier sa décision, le DJ adjoint de l’opération a tout simplement été puisé dans le chapeau aux statistiques : “La très grande majorité des usages de nos clients sont de 100 Go maximum, pour plus de la moitié ils sont même de moins de 60 Go par mois. Avec ces 200 Go, nous pouvons maintenir des usages raisonnables tout en étendant l’offre sur un réseau qui doit être partagé”.

Bien sûr, ces explications laisseront un goût amer aux abonnés qui pensaient profiter d’une connexion illimitée, et encore plus à ceux qui ont l’habitude de consommer des contenus multimédias sur la toile.

La limite fixée par l’opérateur sera en effet très vite atteinte pour ces usages, de même pour les adeptes de parties en multijoueur.