La Californie va construire une Arche de Noé pour sauver la vie sauvage

Le changement climatique a des effets dévastateurs, autant sur la faune que sur la flore. Aujourd’hui, plusieurs espèces sont menacées d’extinction. Et cela ne laisse pas les chercheurs insensibles. Actuellement, de plus en plus d’initiatives visant à préserver les espèces en danger voient le jour.

L’une d’entre elles a été lancée par les scientifiques de l’UC Davis, en Californie. D’après nos confrères du Los Angeles Times, ces chercheurs veulent créer une sorte d’Arche de Noé moderne pour sauver la vie sauvage. À terme, ils souhaitent lancer un programme d’élevage en captivité et une banque de semences.

Une photo de la plage
Image par David Mark de Pixabay

Les chercheurs de l’UC Davis s’activent déjà pour mettre en œuvre ce projet le plus vite possible.

A lire aussi : L’état de Californie attaque en justice Activision Blizzard

La collecte de graines commence

Depuis quelques mois, les botanistes de l’UC Davis ont commencé la collecte de graines. Parmi eux, on retrouve Naomi Fraga et Maria Jesus. En juillet 2021, ces deux botanistes se sont rendues dans le désert de Mojave pour sauver une plante au bord de l’extinction connue sous le nom de Nitrophila mohavensis.

À en croire les chercheurs, cette plante était très répandue au bord de la rivière Amargosa. Malheureusement, elle est aujourd’hui menacée d’extinction. Lors de leur mission dans le désert de Mojave, Naomi Fraga et Maria Jesus ont pu collecter des graines de Nitrophila mohavensis. Ces graines sont maintenant conservées au sein de la California Botanic Garden, à Claremont.

A lire aussi : Californie : Tesla écope d’une amende de 750 000 $ pour violation de la réglementation en matière de qualité de l’air

Les animaux menacés d’extinction ne sont pas en reste

D’après le Los Angeles Times, plus d’un million de plantes et d’animaux sont menacés d’extinction à travers le monde. Cela est notamment dû à la destruction de leur habitat naturel, au changement climatique et aux autres facteurs liés aux activités humaines. En Californie, les chercheurs ont identifié toutes les espèces qui sont potentiellement en péril.

Après la collecte de graines, ils se sont concentrés sur les animaux menacés d’extinction. Ainsi, ils ont mené des opérations de sauvetage tout au long de la rivière Amargosa. Selon eux, cet endroit abrite 61 espèces endémiques. Ces animaux seront regroupés pour être élevés en captivité. Une partie d’entre eux rejoindront le Fish Conservation and Culture Laboratory de l’UC Davis.

Les poissons, quant à eux, seront envoyés dans l’Aquarium du Pacifique, à Long Beach. Toutes ces espèces seront amenées à se reproduire en captivité.