La Casa de Papel : 5 personnages qui ont été tués trop tôt

La Casa de Papel s’approche de son inexorable conclusion. L’ultime chapitre de la série sera en effet diffusé sur Netflix avant la fin de l’année, marquant par la même occasion la fin des incroyables aventures de nos braqueurs préférés.

Le temps semble donc être au bilan et le moment est par conséquent bien choisi pour revenir sur la mort de tous les personnages-clés de la série. Personnages qui, pour certains, ont sans doute été tués un peu trop tôt.

Cela tombe sous le sens, mais cet article comprend de nombreux spoilers. Des spoilers qui risquent bien entendu de vous gâcher l’effet de surprise. Si vous n’êtes pas encore à jour, nous vous conseillons donc de passer votre chemin.

Adulée par certains, détestée par d’autres, La Casa de Papel fait partie de ces séries qui divisent. Ses détracteurs lui reprochent le plus souvent un manque flagrant de réalisme ou encore des longueurs scénaristiques. Toutefois et en dépit de ses défauts, elle reste un très bon divertissement.

Un divertissement qui tient sa force de ses personnages. Très différents les uns des autres, ce sont en effet eux qui ont apporté la profondeur dont avait besoin Alex Pina pour raconter son histoire.

Le plus ironique étant que c’est aussi la disparition de certains de ces personnages qui a contribué à la popularité de la série. Une stratégie que l’on retrouvait aussi dans Game of Thrones.

Et justement, voici la liste de tous les personnages (intéressants) qui ont trouvé la mort dans La Casa de Papel.

A lire aussi : La Casa de Papel saison 5 : casting, date de sortie, on fait le point

Oslo

Oslo dans La Casa de Papel
Oslo dans La Casa de Papel

Oslo a été le premier membre des braqueurs à trouver la mort. Lors de l’évasion de certains otages, il reçoit en effet un coup de barre métallique derrière la tête. Un coup qui le laisse dans un état végétatif. Helsinki, son cousin, met alors fin à ses jours en l’étouffant avec un coussin, et ce afin de respecter l’accord qu’ils ont passé tous les deux.

Un moment assez émouvant et qui a permis aux spectateurs de découvrir une autre facette d’Helsinki.

Moscou

Moscou, le père de Denver
Moscou, le père de Denver

Une autre disparition tragique. Moscou a lui aussi trouvé la mort lors du casse de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Recruté pour percer le tunnel permettant aux braqueurs de s’évader, il est grièvement blessé lors d’une fusillade à l’extérieur de l’usine et il meurt dans les bras de son fils, Denver.

Un moment très touchant. Moscou était en effet le bon gars de la bande, un gars qui avait un peu le rôle d’un papa pour tous les braqueurs. Et notamment pour Tokyo qui a été très affectée par sa disparition.

Berlin

Berlin, sans doute l'un des personnages les plus intéressants
Berlin, sans doute l’un des personnages les plus intéressants

Il était le personnage le plus emblématique du premier braquage et sa disparition a laissé un énorme vide dans la série.

Berlin est en effet resté derrière pour permettre aux braqueurs de s’enfuir, armé en tout et pour tout de sa mitraillette. Et ce en compagnie d’Ariadna, une otage qui a subi les pires sévices de sa part.

Sans surprise, c’est cette disparition qui a le plus fait parler. Et pour cause, puisque le corps de Berlin n’a pas été montré à l’écran. Beaucoup ont donc espéré assister à son retour. Ce qui s’est finalement fait, mais au travers de plusieurs flashbacks.

Nairobi

Nairobi, qui n'a pas eu droit à la mort qu'elle méritait
Nairobi, qui n’a pas eu droit à la mort qu’elle méritait

Soyons clairs, la mort de Nairobi a clairement été la pire d’entre toutes.

Elle a en effet été abattue d’une balle dans la tête par l’infâme Gandia sans même pouvoir se défendre… et surtout sans avoir la possibilité de revoir son enfant. Une mort qui a beaucoup choqué.

Tokyo

Tokyo, sans doute la mort qui aura le plus fait parler
Tokyo, sans doute la mort qui aura le plus fait parler

Tokyo était clairement l’un des personnages emblématiques de la série. Malgré tout, Alex Pina a signé sa mise à mort.

Le personnage est en effet tué dans le final du 1er volume de la partie 5, alors qu’elle est entourée par l’équipe de militaires envoyée pour mettre un terme au braquage. Une équipe menée par Gandia. Criblée de balles, Tokyo n’est cependant pas tuée par ce dernier. Elle se donne volontairement la mort en faisant exploser sa ceinture de grenades… emportant par la même occasion son pire ennemi avec elle.

Une mort en fanfare, donc.

Mots-clés la casa de papel