La Chine a construit un navire électrique de 2 000 tonnes

Le dimanche 12 novembre 2017, la Chine a inauguré le premier navire de charge à zéro émission, propulsé à l’énergie électrique. Le navire a été construit par le groupe chinois Guangzhou Shipyard International Company. Il s’agit d’un bâtiment auto-déchargeur de deux mille tonnes. Il a été mis à l’eau à Guangzhou, dans la province chinoise de Guangdong, située dans le sud du pays. Le bateau amarré dans la rivière des Perles, il naviguera sur le fleuve Zhu Jiang.

Un supercondensateur et deux batteries lithium-ion lui confèrent une autonomie de quatre-vingts kilomètres (soit environ 50 miles). Conçu pour transporter de lourdes cargaisons pour une distance relativement longue, il se déplace à une vitesse de 12,8 kilomètres par heure (8 miles par heure).

Bateau électrique

Néanmoins, l’ironie du sort est que ce navire à cent pour cent écologique transportera du charbon. Ce qui prouve que l’humanité est encore fortement dépendante de l’énergie fossile.

Pour transporter du charbon

Long de 70,5 mètres et large de 13,9 mètres, le navire électrique chinois est commandé par un équipage de six personnes. Il est équipé d’un tirant d’eau qui mesure 3,3 mètres. Ses batteries lui donnent une puissance de deux mille quatre cents kilowattheures. Le temps nécessaire pour les recharger est de deux heures.

Chen Ji, directeur général de Guangzhou Shipyard International, a confirmé que la machine sera utilisée pour l’industrie du charbon. L’objectif serait notamment d’amoindrir le coût de cette matière première dont l’utilisation est à l’origine de l’accélération du réchauffement climatique.

Aucune menace pour l’environnement

Néanmoins, il ne s’agirait que d’une fonction provisoire. La société conceptrice entend d’ailleurs améliorer cette technologie. Dans le long terme, « la technologie sera bientôt utilisée pour le transport de passagers ou d’ingénierie », a noté Huang Jialin de Hangzhou Modern Ship Design & Research Co.

«Comme le navire est entièrement électrique, il ne présente aucune menace pour l’environnement», a-t-il également souligné. Effectivement, il y a lieu de louer l’initiative du leader mondial des véhicules électriques. Les frets utilisent un fioul présentant un teneur en soufre élevé. Ainsi, la pollution engendrée par un grand cargo équivaut à celle qui émane de millions de voitures.

Crédits China News/Peng Yonggui

Mots-clés chineécologie