La Chine a trouvé de drôles de roches sur la face cachée de la Lune

La Chine a réalisé un véritable exploit l’année dernière en étant la première nation à envoyer un rover sur la face cachée de la Lune. Depuis, Yutu-2 a effectué plusieurs relevés et le robot a précisément découvert de drôles de roches dans la région.

Yutu-2 a quitté notre planète le 7 décembre 2018, seulement quelques mois après le lancement du satellite-relais Queqiao.

Crédits Pixabay

Après un voyage sans embûche, le rover a atteint la surface lunaire le 3 janvier 2019.

D’étranges roches découvertes sur la face cachée de la lune

Depuis un an, Yutu-2 a parcouru un peu moins de 400 mètres, mais cela ne l’a pas empêché de faire plusieurs découvertes.

En septembre 2019, le rover a ainsi découvert une substance inconnue située dans un cratère lunaire. Une substance d’une couleur inhabituelle. Mais ce n’est pas la seule découverte réalisée par son entremise. Our Space rapporte en effet que le robot a permis de mettre au jour des roches un peu particulières.

Si l’on en croit le rapport publié par nos confrères, alors les roches en question auraient été découverte en décembre 2019 et donc lors du 13e jour lunaire de la mission. Très différentes des autres roches lunaires, ces spécimens ont surpris les chercheurs par leur couleur, une couleur bien plus claire que les autres roches présentes dans la région.

Il y a mieux cependant. En inspectant les roches, l’équipe du rover a réalisé que ces dernières présentaient peu de signes d’érosion. Ce qui les a naturellement beaucoup surpris. En raison de son atmosphère extrêmement ténue, la Lune est en effet très souvent touchée par des météorites. C’est ce qui explique pourquoi sa surface est parsemée de cratères… et pourquoi les roches lunaires sont souvent très abîmées.

Un autre regard sur la géologie de la région

Or justement, les roches découvertes par Yutu-2 semblent être en bien meilleur état et les chercheurs pensent donc qu’elles sont plus jeunes que les autres roches lunaires de la région.

Par extension, ces spécimens devraient nous offrir un autre regard sur la géologie de la région, et nous permettre de mieux comprendre les processus qui ont abouti à la formation du cratère Von Karman, soit l’endroit où Yutu-2 a posé ses roues.

Il faut rappeler que la mission Chang’e 4 n’est qu’une étape dans le programme spatial chinois. L’Empire du Milieu compte en effet lancer une nouvelle mission durant le second semestre de l’année, une mission qui aura cette fois pour but de préparer le terrain pour collecter et de ramener les échantillons prélevés par Yutu-2.

Mots-clés chineluneyutu 2