La Chine aurait pensé à utiliser les coronavirus comme armes

Récemment, nous vous rapportions une nouvelle découverte sur le SRAS-CoV-2, le virus à l’origine de la Covid-19 et que l’hypothèse de l’accident de laboratoire a été relancée. Mais alors que des dommages cardiovasculaires durables dus au Covid-19 ont été observés chez les jeunes adultes, les autorités américaines viennent de mettre la main sur un document qui remet sérieusement en question l’origine naturelle du Covid-19.

D’après les informations de Neozone, des enquêteurs américains ont obtenu un document selon lequel la Chine préparerait la Troisième Guerre mondiale depuis 2015. Pire encore, les scientifiques chinois miseraient sur des armes biologiques et génétiques. Le document émanerait de l’Armée populaire de libération (APL) de Chine.

Image par Elliot Alderson de Pixabay
Image par Elliot Alderson de Pixabay

Parmi les auteurs du document figurent des responsables de santé publique en Chine. Il y est même mentionné comment et quand lancer l’arme biologique pour causer un maximum de dégâts.

Les coronavirus : des armes biologiques de nouvelle génération ?

D’après le quotidien britannique Daily Mail, les responsables militaires chinois voient dans les coronavirus, « un potentiel de devenir des armes biologiques de nouvelle génération ». Pour rappel, les coronavirus représentent une grande famille de virus capable de provoquer des troubles respiratoires chez l’Homme. Ces troubles peuvent aller d’un simple rhume à un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Le document obtenu par les autorités américaines donne l’impression que la Chine pense qu’une attaque par arme biologique pourrait déstabiliser un pays ennemi en provoquant l’effondrement de son infrastructure médical.

La Chine accusée

Mais ça ne s’arrête pas là. Les responsables de santé publique en Chine ont souligné qu’il faudrait lancer l’arme biologique pendant la nuit ou à l’aube ou au crépuscule ou par temps nuageux pour causer un maximum de dommages. La lumière du soleil pouvant effectivement affaiblir les agents pathogènes. Les Chinois se seraient particulièrement tournés vers les coronavirus qu’ils pensaient manipuler artificiellement « pour en faire un virus de maladie humaine émergent puis transformé en armes et déchaîné d’une manière jamais vue auparavant ».

Pour information, le Covid-19 a déjà causé plus de 3,3 millions de morts. La Chine a signalé le premier cas fin 2019, dans la ville de Wuhan, et a déclaré que la maladie était présente chez les chauves-souris mais a été transmise à l’homme par un animal intermédiaire. Beaucoup doutent cependant de ces explications comme le président brésilien Jair Bolsonaro qui accuse la Chine de l’avoir créé de toute pièce. Selon lui, il se peut que nous soyons déjà confrontés à une nouvelle guerre. Il a également pris soin de souligner indirectement que la Chine est le seul pays et la seule nation membre du G20, à avoir vu son PIB croître en 2020.

Reste qu’à ce stade, ce ne sont bien entendu que de pures spéculations et la culpabilité de la Chine n’a jamais été prouvée. L’enquête de l’OMS, de son côté, n’a rien donné.

Mots-clés Covid-19