La Chine est en train de développer un simulateur de gravité lunaire

Les Etats-Unis et leurs partenaires internationaux sont actuellement en pleine préparation pour pouvoir retourner sur la Lune d’ici la fin de la décennie. Mais un autre pays travaille aussi activement pour permettre à ses astronautes de fouler le sol lunaire, la Chine. Outre la construction de fusées capables d’emmener des passagers sur la Lune, l’on sait maintenant que le pays est en train de développer un simulateur de gravité lunaire qui va permettre de mener des tests de préparation.

D’après ce qui a été rapporté par le South China Morning Post, les chercheurs chinois travaillent sur un appareil qui peut produire une gravité semblable à celle de la Lune. Il s’agit en fait d’une enceinte sous vide utilisant un champ magnétique puissant capable de recréer un environnement à faible gravité.

Paysage lunaire
Crédits 123RF.com

Selon Li Ruilin, ingénieur géotechnicien au China University of Mining and Technology, une fois que l’appareil sera prêt, il pourra « faire disparaitre la gravité pendant aussi longtemps qu’on le désire ». La fabrication de l’appareil en question pourrait être achevée d’ici quelques mois.

Pas pour les astronautes

Bien que pouvoir se déplacer dans un environnement à faible gravité sans quitter la Terre soit quelque chose que l’on voudrait tous essayer, l’appareil développé par les scientifiques chinois n’est pas destiné aux humains. En effet, l’enceinte aura un diamètre de 60 cm, ce qui est loin d’être assez pour un astronaute vêtu de sa combinaison spatiale.

L’appareil pourra toutefois être utilisé pour tester des équipements et des outils qui pourraient être utilisés sur la Lune. Les chercheurs pourront voir comment ces objets vont réagir à l’environnement à faible gravité de notre satellite.

Selon Li Ruilin, certaines expériences qui auront lieu dans l’enceinte vont prendre quelques secondes, comme ce sera le cas des tests d’impact. Mais d’autres, comme les tests de fluage, peuvent durer plusieurs jours.

L’origine de l’invention

Selon les informations, le simulateur est partiellement inspiré d’une étude effectuée par le physicien russe Andrew Geim. Ce physicien avait réussi à faire flotter une grenouille en se servant d’un aimant. Cette expérience a d’ailleurs permis à Geim de recevoir le prix Ig Nobel Prize de physique. Il s’agit d’un prix satirique donné pour récompenser les recherches scientifiques inhabituelles.

En tout cas, pouvoir tester le matériel à l’avance présente de nombreux avantages dans le domaine de l’espace. Cela permettra entre autres de détecter certains défauts qui pourraient poser problème le moment venu.  

SOURCE: Futurism

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.