La Chine et les Etats-Unis dominent l’intelligence artificielle

Il ressort de l’étude publiée par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle ou OMPI que la Chine se retrouve actuellement en tête de liste dans le classement des pays en lice pour la course technologique.

Les données obtenues permettent d’affirmer sans la moindre ambiguïté que ce pays domine l’intelligence artificielle, et ce sur le plan international. 25 % des cadres chinois ont recours à l’intelligence artificielle et 17 de ses 20 universités s’y consacrent entièrement.

Cerveau

Les États-Unis se retrouvent en deuxième place avec un écart assez flagrant. Microsoft, le leader américain de la technologie, a déposé 5 930 brevets d’IA en tout. L’entreprise informatique IBM, quant à elle, a atteint un quota de 8 920, ce qui ramène les chiffres à 14 850 brevets.

Les chercheurs américains devront redoubler d’efforts s’ils tiennent à évincer la Chine.

Les participants à la réunion annuelle du forum économique mondial sont aussi parvenus à la même conclusion. Cet évènement s’est tenu en Suisse du 22 au 25 janvier.

Une victoire bien méritée pour la Chine et les États-Unis

Lors d’une conférence de presse, l’actuel directeur général de l’OMPI, Francis Gurry, a félicité les deux superpuissances mondiales. « Ce sont des acteurs sérieux dans le domaine de la propriété intellectuelle », a-t-il souligné dans son discours. Selon lui, les deux pays sont sacrément en avance en termes d’applications et de publications scientifiques.

En dépit des accusions de vol formulées par Donald Trump et ses acolytes, la Chine devance légèrement les États-Unis. À elle seule, elle détient le record des brevets nationaux et internationaux liés à l’intelligence artificielle.

Et encore, les chiffres risquent d’augmenter durant les 5 prochaines années.

L’intelligence continue son essor

On remarque une croissance significative des demandes de brevet d’IA, soit 28 % entre 2013 et 2016. La majeure partie des projets concerne le covoiturage ainsi que la conception de véhicule autonome. En ce qui concerne les brevets de robotique, les chiffres sont passés de 118 à 2399, toujours de 2013 à 2016.

Les études menées par l’OMPI révèlent aussi que le nombre de demandes de brevet d’IA a connu une forte hausse à partir de 2014. Cette technologie révolutionnaire continue progressivement son essor.

Les dirigeants exigent tout de même un contrôle international de chaque équipement IA.