La Chine interdit 105 applications, dont TripAdvisor

Le gouvernement chinois se remet à faire le ménage sur son cyberespace, nous rapporte CNN Business le mardi 8 décembre 2020. En effet, l’Administration chinoise du cyberespace a déclaré dans un communiqué publié le même mardi qu’elle avait bloqué l’accès à 105 applications pour cause d’illégalité. Parmi ces applications se trouvait pourtant l’application de voyage TripAdvisor.

La plupart des applications supprimées en Chine appartenaient à des entreprises chinoises locales. Pour l’instant, la raison pour laquelle TripAdvisor a fait partie du lot n’est pas encore très claire. L’entreprise américaine a d’ailleurs déclaré dans un communiqué qu’elle ne ferait aucun commentaire pour le moment.

Crédits Pixabay

Les régulateurs chinois, eux, se sont contentés de dire que le blocage de ces 105 applications n’était que le début d’un grand « nettoyage » du contenu en ligne. Ce « nettoyage » aurait même commencé en novembre.

Nettoyer le cyberespace de tout contenu lié à des activités illégales

Apparemment, les applications ciblées par les régulateurs ont transgressé plusieurs lois chinoises et la campagne de nettoyage viserait, selon les autorités, à nettoyer le cyberespace chinois de tout contenu lié à des activités illégales, comme la pornographie, la violence, la fraude, les jeux d’argent ou encore toute forme d’obscénité et de prostitution.

L’Administration chinoise du cyberespace a d’ailleurs déclaré dans un communiqué qu’elle continuera à « renforcer la supervision et l’inspection des services d’information des applications mobiles, nettoyer et éliminer rapidement les applications mobiles illégales et les magasins d’applications et s’efforcera de créer un cyberespace propre ».

La Chine n’épargne pas les applications chinoises contrevenantes dans son ménage

Pour rappel, la Chine a instauré un « grand pare-feu » qui inspecte, contrôle et recense toutes les applications auxquelles peuvent accéder les internautes chinois. Par exemple, les réseaux sociaux américains comme Facebook et Twitter ont été depuis longtemps bloqués en Chine.

Le domaine du numérique et de la technologie fait d’ailleurs partie des sujets de tension entre les États-Unis et la Chine. C’est le cas notamment avec l’application de vidéos courtes TikTok, appartenant à la société chinoise ByteDance, dont l’administration Trump exige le transfert de propriété à une entreprise américaine, mais les pourparlers n’ont pas encore abouti.

Quoi qu’il en soit, la Chine est réputée pour avoir une politique stricte en matière de contenus en ligne, même si ces derniers sont publiés par des plateformes chinoises. C’est ainsi que l’administration chinoise a supprimé les applications Toutiao et Neihan Duanzi de ByteDance qui auraient publié des contenus inappropriés.

Mots-clés chinetripadvisor