La Chine le confirme, sa sonde à destination de Mars est dans un état stable

Le mois de juillet de cette année a été une occasion pour les différentes agences spatiales dans le monde de lancer leur orbiteur ou leur rover en direction de la planète Mars. Ceci est dû au fait que cette période était idéale pour une durée de trajet minimale, et aussi pour minimiser la consommation de carburant. La Chine n’a pas manqué de profiter de cette fenêtre pour lancer sa sonde martienne Tianwen-1.

Le 23 juillet 2020, l’agence spatiale chinoise utilisait un lanceur Long March-5 pour envoyer Tianwen-1 dans l’espace avec comme destination finale la planète Mars. Récemment, les responsables de l’agence ont annoncé que l’engin spatial était à une distance de plus de 15 millions de kilomètres de la Terre et était dans un état stable.

Crédits Pixabay

L’équipe responsable de la sonde martienne a aussi indiqué dans leur communiqué que l’appareil avait pu effectuer avec succès la première correction de sa trajectoire vers le début du mois d’août.

Destination Mars

La sonde chinoise Tianwen-1 est constituée de trois éléments qui sont l’orbiteur, l’atterrisseur et le rover. On peut dire qu’il s’agit d’une mission plus qu’ambitieuse pour la Chine qui va essayer de rejoindre les États-Unis pour faire partie des pays ayant un rover sur la surface martienne. Selon les scientifiques chinois, à son arrivée sur la Planète Rouge vers le mois de février 2021, la sonde aura parcouru une distance de 470 millions de kilomètres dans l’espace.

Deux autres pays ont profité de la fenêtre de tir de cette année pour lancer une mission vers Mars. Il s’agit des États-Unis qui ont envoyé un nouveau rover et des Emirats Arabes Unis qui ont lancé un orbiteur.

À lire aussi : La Chine veut envoyer une sonde et un rover sur Mars

Un vaisseau réutilisable ?

A part la mission pour Mars, l’on sait également que la Chine a commencé à développer et à tester des vaisseaux réutilisables. Selon les informations, un engin expérimental appartenant à cette catégorie serait retourné sur Terre récemment après un séjour de deux jours dans l’espace.

D’après les responsables, le vol en question était une étape importante afin d’atteindre l’objectif de pouvoir voyager dans l’espace à moindre coût. Toutefois, aucun détail n’a encore filtré pour le moment concernant ce mystérieux vaisseau spatial.

Le programme spatial de la Chine est aujourd’hui en plein essor. Le pays est d’ailleurs le troisième pays à avoir pu envoyer des humains dans l’espace après la Russie et les États-Unis. Ainsi, en ce qui concerne le secteur spatial, on peut s’attendre à de gros progrès de la part de la Chine dans les années qui viennent.

À lire aussi : La Chine ne compte pas laisser s’échapper Mars

Mots-clés chinemars