La Chine va créer une ville-forêt pour lutter contre la pollution

La Chine est connue pour être un des pays les plus pollueurs au monde, mais elle est visiblement bien décidé à changer son image. Elle a en effet décidé de se lancer dans la construction de la toute première ville-forêt. Il s’agira d’une métropole entièrement recouverte d’arbres et de plantes, que ce soit dans les parcs, les jardins, les rues, mais aussi sur les façades et les toits des bâtiments. L’initiateur du projet n’est autre que le cabinet d’architecture italien Stefano Boeri. Les chantiers viennent de commencer à Liuzhou, une ville située dans la région de Guangxi non loin de Hong-Kong.

Selon les explications du cabinet et son équipe, la cité verte offrira de nombreux avantages écologiques. Elle permettra notamment d’améliorer la qualité et la température de l’air, mais aussi de créer des barrières acoustiques ainsi que de favoriser la biodiversité des espèces vivantes.

Ville-Forêt Chine : image 1

Baptisée Liuzhou Forest City, l’agglomération devrait être opérationnelle d’ici trois ans. Elle pourra accueillir jusqu’à trente mille habitants.

Pour absorber le CO2 et produire plus d’oxygène

Dans un communiqué, un porte-parole du cabinet Stefano Boeri a révélé que Liuzhou Forest City pourra absorber annuellement jusqu’à dix milliers de tonnes de gaz carbonique. Elle se chargera également de faire disparaitre plus de cinquante tonnes de polluants aérosols par an.

La cité verte ne se contentera pas seulement de purifier l’air, elle pourra également produire pas moins de neuf cents tonnes d’oxygène chaque année.

Toujours d’après ce porte-parole, la ville devrait compter plus de quarante mille arbres et un million de plantes. Il y aura notamment de très grands arbres, plus hauts que les immeubles, qui auront pour rôle de fournir ombre et fraicheur en été. Les habitants pourront ainsi réaliser de sérieuses économies d’énergie en climatisation.

Une ville totalement autonome et autosuffisante

Pour pouvoir être écologique à 100 %, Liuzhou Forest City sera totalement indépendante énergétiquement. La ville sera alimentée par les énergies solaires et géothermiques. Des panneaux solaires seront installés sur le toit des bâtiments. Les habitants circuleront à bord de voitures électriques, notamment pour se rendre dans les villes voisines.

La métropole devrait également compter deux écoles, un hôpital tout comme des commerces et des zones de détente.

Ce n’est pas la première fois que l’Empire du Milieu se lance dans un projet écologique d’une aussi grande envergure. Le pays compte déjà le plus grand parc solaire flottant au monde qui a été inauguré il y a seulement quelques mois dans la ville de Huainan.

Quant au cabinet Stefano Boeri, il est déjà l’auteur de bâtiments entièrement végétalisés à Nanjing (Chine), à Milan et à Chavannes.

Avec autant de potentiels écologiques à son actif, Liuzhou Forest City pourrait bien être le début d’une nouvelle génération de cités vertes et durables.

Ville-Forêt Chine : image 7 Ville-Forêt Chine : image 6 Ville-Forêt Chine : image 5 Ville-Forêt Chine : image 4 Ville-Forêt Chine : image 3 Ville-Forêt Chine : image 2