La Chine veut construire le plus long tunnel au monde

Les ingénieurs chinois comptent bien renforcer la réputation de l’Empire du Milieu en termes d’infrastructures et de technologies. Actuellement, ils projettent de construire le plus long tunnel au monde, de la région du Tibet vers le désert du Taklamakan, appelé aussi désert du Xinjiang. Ce projet a pour but de faire fleurir le désert en y acheminant l’eau de la rivière du Yarlung Tsangpo.

Xinjiang se trouve dans une province chinoise située à l’extrême nord-ouest du pays, dans la région autonome ouïgoure du Xianjiang. Cette province est habitée par vingt-trois millions de personnes. Le quotidien South China Morning Post a indiqué que ce projet d’acheminement d’eau devrait permettre à ce désert du Taklamakan de devenir fertile.

Tibet

C’est dans les montagnes de l’Himalaya situées au Tibet que la rivière Yarlung Tsangpo prend sa source.

Une première étape avec un tunnel de 600 km

Avant de s’attaquer à ce projet d’envergure, les ingénieurs chinois s’exercent sur la construction du tunnel ferroviaire de six cents kilomètres dans la province sud du Yunnan. Ce tunnel comptera soixante sections et se faufilera entre les montagnes.

Malgré la situation géologique peu stable de la région, les techniciens promettent que ce tunnel sera très résistant.

Lobsang Yangtso, un chercheur faisant partie du Réseau international pour le Tibet, a assuré que le passage du train dans la région montagneuse du Tibet a laissé beaucoup de monde sceptique. Pourtant, la Chine a remporté ce pari et elle compte en faire de même avec ce tunnel.

Des impacts inconnus sur l’Inde

Si la construction de ce tunnel ne rencontre aucun empêchement, les ingénieurs poursuivront leurs travaux sur le désert du Taklamakan. Toutefois, on ignore encore les impacts que cet acheminement d’eau aura sur le désert ainsi que sur la rivière. Yarlung Tsangpo rejoint l’Inde où elle est appelée Brahmapoutre et a une signification particulière pour les Indiens.

Brahmapoutre est un fleuve sacré en Inde en ce qu’il favorise la fertilisation de la vallée de l’Assam. Cette vallée a une étendue de sept cents kilomètres et trente millions de personnes vivent à ses alentours.

Le puisement massif de l’eau du Brahmapoutre pourrait avoir un impact sur le débit du fleuve. La réduction même minime de ce débit pourrait avoir des conséquences négatives sur la culture de la vallée.

Mots-clés chineinsolite