La Chine veut envoyer des gens sur Mars en 2033

Il n’y a pas que les Etats-Unis qui veulent conquérir l’espace, la Chine aussi est dans la course ! En plus de la Lune, la super puissance a aussi des vues sur Mars. La concurrence est rude, mais Pékin ne compte pas lâcher l’affaire et compte bien y envoyer des astronautes dans un futur très proche.

Aux dernières nouvelles, l’Administration Spatiale nationale chinoise, ou CNSA, ambitionne en effet d’envoyer du monde sur la planète rouge d’ici une dizaine d’années. Selon les infos rapportées par le site Reuters, un équipage chinois devrait se rendre sur Mars pas plus tard qu’en 2033.

Une vue imprenable sur la planète Mars
Crédits Pixabay

Les plans ont été dévoilés en détails par Reuters et c’est tout un programme qui est prévu !

A lire aussi : Mars cache peut-être des douzaines de lacs

Plusieurs lancements de prévus pour la Chine

Pour rappel, en mai dernier, un rover robotique chinois s’est posé en grandes pompes sur les terres martiennes. L’évènement n’a pas manqué requinquer la CNSA qui a annoncé que plusieurs missions de reconnaissance sont prévues : d’ici la fin de 2030 par exemple, une mission aller-retour sans équipage sera envoyée sur Mars pour récolter des échantillons de sol. D’autres vont aussi suivre afin d’étudier les lieux pour la construction d’une base et de systèmes d’extraction des ressources.

Ensuite le tout premier lancement avec équipage est prévu pour 2033, comme l’a solennellement annoncé Wang Xiaojun, chef du principal fabricant de fusées en Chine, lors d’une conférence d’exploration spatiale. Si tout se passe bien, d’autres missions habitées devraient suivre sans plus attendre, notamment en 2035, 2037, 2041 et bien au-delà.

A lire aussi : Mars : le mystère du méthane bientôt résolu ?

Tout un tas de nouvelles technologies prévues

Investir les terres martiennes demande évidemment bien plus que de fabriquer des fusées pour s’y rendre sans encombre. Il faut aussi prévoir toutes les technologies qui vont être utilisées par les futures colonies martiennes ! Il faudra bien évidemment prévoir des équipements pour pouvoir exploiter/utiliser les ressources de la planète : l’eau, l’oxygène, comment produire de l’électricité…

La Chine travaille d’arrache-pied là-dessus. En tout cas, pour ce qui est des fusées pour aller sur Mars, la CNSA a prévu de développer une flotte d’engins spatiaux qui carburent à l’énergie nucléaire, rien que ça ! Les engins seraient alors capables de faire la navette entre la Terre et Mars très rapidement, en seulement « quelques centaines de jours », a affirmé Wang avec fierté. 

Les infos dévoilées par Reuters n’en révèlent pas plus, mais cela ne devrait tarder quand on sait que la conquête de Mars est devenue une véritable course entre les grandes puissances. Affaire à suivre !

Mots-clés chinemars