La CIA aurait tenté de modifier des chiens pour les télécommander à distance

Entre 1950 et 1970, la CIA a conduit un projet secret et illégal baptisé « MK-Ultra » dont le but était de développer les techniques de manipulation mentale, aussi bien sur les hommes que sur les animaux. Le projet dévoilé en 1975 continue de livrer peu à peu ses secrets.

Des documents récemment déclassifiés de la CIA révèlent ainsi que le tristement célèbre projet MK-Ultra avait servi de prétexte pour mener des expériences visant à créer des « chiens contrôlés à distance » en leur implantant des électrodes dans le cerveau.

Chien

Une nouvelle atrocité du projet MK-Ultra révélée

En vue d’arriver au contrôle mental, la CIA a usé de méthodes extrêmes sur des citoyens américains et canadiens dans le cadre de son projet MKUltra. Et bien entendu, les animaux aussi n’ont pas échappé à ces expériences effroyables. En tout, le programme MK-Ultra comportait 150 «sous-projets» impliquant pour la plupart des techniques poussées de lavage de cerveau par l’utilisation de l’électrochoc, la privation sensorielle, ou encore les médicaments psychotropes.

Les nouveaux documents déclassifiés de la CIA nous permettent d’en savoir plus sur certaines des expérimentations faites sur des animaux dans le cadre du projet MKUltra. Le document en question a été déclassifié grâce à la loi américaine signée le 4 juillet 1966, baptisée le Freedom of Information Act (FOIA), à la suite d’une demande faite par le reporter d’investigation John Greenewald.

Sur son site web, The Black Vault, Greenewald expose de nombreux fichiers du document qui portent essentiellement sur des opérations de contrôle mental du gouvernement et d’autres programmes secrets.

Dans un rapport déclassifié, un expert en modification du comportement décrit son travail qui consistait à effectuer une intervention chirurgicale du cerveau sur six chiens différents, dans le but de reprogrammer leur cerveau de sorte qu’ils puissent être contrôlés à distance.

La manipulation mentale des chiens

Selon les chercheurs : « L’objectif spécifique du programme de recherche était d’examiner la possibilité de contrôler le comportement d’un chien, dans un espace ouvert, au moyen d’une stimulation électrique du cerveau à distance. ». Pour ce faire, certains des six chiens portaient des électrodes maintenues en place avec du ciment dentaire, tandis que d’autres portaient un casque fixé à leur harnais.

Grâce à ces dispositifs, les chercheurs de MKUltra sont parvenus à faire courir, tourner et arrêter les chiens en stimulant leurs cerveaux avec du courant électrique.

Le rapport explique que pour pouvoir fonctionner, ce système reposait sur deux propriétés de stimulation électrique appliquée à certaines structures profondes du cerveau du chien. La première de ces propriétés est « l’effet de récompense bien connu », et la deuxième est « une tendance de cette stimulation à initier et à maintenir la locomotion dans une direction qui est accompagnée par la délivrance continue de stimulation ». En d’autres termes, ils ont trouvé le moyen de stimuler par l’électricité l’envie de récompense des chiens pour leur faire faire ce qu’ils voulaient.

Une expérience qui a tourné court

Bien que les chercheurs aient obtenu des résultats à travers leurs expériences de contrôle mental sur les chiens, le rapport indique que tout ne s’est pas passé comme prévu.

En effet, les procédures chirurgicales provoquaient « une infection à l’endroit où se trouvait l’électrode parce que la plaie chirurgicale n’arrivait pas à guérir ». Les chercheurs du projet MK-Ultra ont également tenté plusieurs interventions chirurgicales différentes sur les chiens, et une seule a finalement fonctionné.

On imagine bien que toutes ces interventions et expérimentations étaient de véritables tortures pour les pauvres chiens qui les subissaient. Une nouvelle révélation qui montre jusqu’où la CIA était prête à aller pour atteindre ces ambitions de contrôle mental, et bien sûr les torts que les victimes du projet MK-Ultra ont subis.

Et on peut craindre d’autres révélations de ce type au fur et à mesure de la déclassification des documents secrets de la CIA.

Mots-clés ciainsolite