La CIA travaille discrètement sur la mise à jour de sa technologie sur le cloud

La CIA est en train de travailler sur la mise à jour de sa technologie sur le cloud. Un sujet que l’agence de renseignement américain souhaite garder le plus secret possible, peut-être, pour éviter les controverses que le département de la défense (DOD) a suscitées avec son projet JEDI.

Toutefois, un porte-parole de la CIA a bel et bien confirmé ce projet de l’agence. D’ailleurs, c’est un projet que la CIA a déjà présenté en mars 2019 dans une présentation de la Direction de l’Innovation Numérique, une division de la CIA. Cette mise à jour ferait également partie d’un processus appelé Commercial Cloud Enterprise (C2E).

cloud computing

Crédits Pixabay

Ce processus assez large inclurait des services d’infrastructure, de plateforme et de cloud logiciel pouvant prendre en charge un large éventail d’utilisateurs, avec une variété d’attestations de sécurité et une présente mondiale. Le coût des opérations s’élèverait à des dizaines de milliards de dollars.

Le service de cloud de la CIA daterait de 2013

Ce processus d’approvisionnement se déroulerait en deux phases. La première consisterait à rechercher plusieurs fournisseurs pour fournir des « services cloud fondamentaux » tandis que dans la seconde phase, des services de plateforme et de logiciels seraient rajoutés à la première phase.

La direction a déclaré dans la présentation que « l’objectif principal du programme C2E est d’acquérir des services de cloud computing directement auprès de fournisseurs de services cloud commerciaux avec des records établis d’innovation et d’excellence opérationnelle dans la prestation de services cloud pour une large base de clients

Pour information, la CIA a obtenu son premier service sur cloud d’Amazon, qu’elle a choisi en 2013 pour concevoir un cloud privé de 600 millions de dollars. C’était un évènement marquant pour Amazon et une innovation pour la CIA car le cloud n’était pas encore une technologie courante à l’époque.

La CIA veut un avenir dans lequel la technologie du renseignement américain sera centrée sur le cloud

Sept ans plus tard, il est ainsi compréhensible que la CIA veuille remettre à jour son système cloud pour pouvoir profiter, comme le secteur privé, des évolutions de la technologie en matière de flexibilité, l’agilité, et d’élasticité des ressources. Avec cette mise à jour, la communauté de renseignement espère ainsi stocker, traiter et comprendre une quantité toujours croissante de données, tout en mettant à profit l’apprentissage automatique.

D’ailleurs, la communauté du renseignement a également décrit sa stratégie cloud dans un document intitulé « Le plan stratégique pour faire avancer le cloud computing dans la communauté du renseignement » publié par le directeur du renseignement national (DNI), en ces termes :

Les informations explosent en volume et en vitesse et remettent en question notre capacité à collecter, analyser et tirer rapidement des conclusions à partir d’ensembles de données disparates. Des effectifs supplémentaires ne combleront pas l’écart qui en résulte ; nous devons tirer parti des technologies de pointe. Le futur environnement de cloud IC présenté ici fonctionnera efficacement comme un multiplicateur de force pour améliorer notre efficacité et relever les défis de la mission.