La combinaison spatiale de Neil Armstrong est en train de pourrir

Qui ne connait pas Neil Armstrong, le tout premier homme à avoir marché sur la Lune ?

Cinquante ans après la mission Apollo 11, savez-vous ce qu’est devenue l’emblématique combinaison spatiale de l’astronaute américain ? Depuis tout ce temps, elle était précieusement conservée au Musée national de l’air et de l’espace à Los Angeles, aux États-Unis, en tant que trésor national.

Si on en croit les informations rapportées par le New York Times, la combinaison serait en train de se détériorer. Les premières traces de décomposition sont apparues il y a douze ans. Les responsables du Musée avaient alors décidé de retirer le costume des vitrines d’exposition dans le but de le préserver et retarder sa déchéance le plus longtemps possible.

La combinaison de Neil Armstrong n’en a-t-elle plus pour longtemps ? Comme le Musée n’a pas encore fait de commentaires concernant l’affaire, impossible pour l’instant d’en savoir plus.

D’où vient le problème ?

Pour ceux qui ne le savent pas, la combinaison spatiale portée par Neil Armstrong lors de la mission Apollo 11 est composée de 21 couches différentes de plastiques. La composition du vêtement comprend du nylon, du téflon, mais aussi du néoprène. Il se trouve que c’est ce dernier qui est responsable de la dégradation du mythique costume.

Ce type de plastique a en effet tendance à durcir pour devenir friable et fragile avec le temps. C’est généralement ce qui arrive aux combinaisons de plongée qui sont généralement fabriquées avec ce matériau.

Plusieurs cas similaires

Ce n’est pas la première fois que les musées sont confrontés à la détérioration de précieux souvenirs de l’histoire comme le cas du costume spatial de Neil Armstrong. Le conservateur en chef du Musée national de l’air et de l’espace a déclaré que cela brise vraiment le cœur de voir la dégradation d’une si importante pièce de l’histoire astronautique.

Selon les explications de Georgina Rayner, scientifique en conservation à Harvard Art Museums, le problème vient du plastique. Contrairement à la pierre, la céramique, le métal ou encore le papier, le plastique est un matériau qui se détériore très vite.

Croisons les doigts pour que la combinaison de Neil Armstrong tienne encore assez longtemps, le temps que les scientifiques trouvent une solution pour le conserver et rallonger sa durée de vie.