La Commission européenne établira bientôt des normes de sécurité pour les fournisseurs de réseaux de télécommunications

Mariya Gabriel, un membre de la Commission européenne pour le marché unique numérique a annoncé lors d’un discours au Mobile World Congress (MWC), le plus grand rassemblement des acteurs du secteur des télécommunications, que la Commission européenne établira bientôt des critères d’admission pour les fournisseurs de réseaux de télécommunications.

En effet, Mariya Gabriel a déclaré qu’elle craignait que les entreprises chinoises ne retardent le déploiement de la technologie 5G. Selon ce membre, les réseaux 5G doivent impérativement être sécurisés.

Free Mobile 4G

Pour rappel, l’administration Trump a fait pression sur ses alliés européens pour les pousser à ne pas conclure de collaboration avec les entreprises chinoises et, en particulier, avec Huawei.

Huawei que le gouvernement américain soupçonne de mener des campagnes d’espionnage pour le compte de la Chine. Des accusations que l’entreprise technologique ne cesse de nier haut et fort.

L’interdiction de facto de Huawei est sujette à débat

En tout cas, des sources ont confié à Reuters que l’exécutif européen est en train de mener des enquêtes pour motiver une décision d’interdiction de facto de Huawei. Or, les représentants de la GSM Association (GSMA), une association de plusieurs centaines d’opérateurs et de constructeurs de téléphonie mobile à travers le monde, ont proposé lors du MWC la mise en place d’un régime de test à l’échelle européenne pour renforcer la sécurité des réseaux de télécommunications.

Les membres dirigeants cette association sont effectivement contre l’interdiction de facto de Huawei, car, selon eux, cela pourrait retarder le déploiement de la technologie 5G de plusieurs années.

La Commission européenne veut éviter une fracture du marché unique numérique

Mariya Gabriel a toutefois répondu aux responsables des télécommunications que la Commission européenne prend au sérieux les préoccupations des acteurs de l’industrie des télécommunications, mais que « les décisions prématurées basées sur une analyse partielle des faits » seront loin de solutionner le problème.

Néanmoins, ce membre de la Commission européenne a déclaré que l’Union européenne prendra bientôt une décision pour éviter que chaque pays ne prenne sa propre décision et de risquer ainsi une fragmentation du marché commun européen.

Rappelons que l’Union Européenne est composée de 28 membres. Selon Mariya Gabriel, une telle fragmentation nuira au marché unique numérique et c’est pour éviter un tel problème que la Commission s’attèlera à prendre rapidement des mesures concernant les fournisseurs de réseaux de télécommunications.

Mots-clés huawei