La connectivité des véhicules augmenterait les risques d’accident de la route

Selon le rapport de la sécurité routière américaine, les systèmes intégrés pourraient s’avérer néfastes pour la sécurité routière en ce sens qu’ils diminuent la concentration du conducteur du véhicule. Il est vrai qu’actuellement, les concepteurs de voiture mettent l’accent sur l’innovation des technologies embarquées.

Bien que ces systèmes aient été conçus pour divertir les passagers du véhicule, la concentration du conducteur s’en retrouve aussi impactée.

BlackBerry Voitures

Ces voitures dotées des dernières avancées technologiques permettent au conducteur et à ses passagers de se connecter à internet, de publier ou de partager des photos ainsi que d’écrire des commentaires sur les réseaux sociaux.

Les voitures connectées peuvent perturber les conducteurs

En conséquence, l’attention du conducteur n’est plus axée uniquement sur la conduite, ce qui a pour effet d’augmenter les risques de collision ou d’accident de la route.

La sécurité routière de l’Association Automobile Américaine a réalisé une étude sur trente voitures dotées de système embarqué. Parmi ces technologies, certaines apportent une aide à la conduite tandis que d’autres sont des gadgets intégrés à l’ordinateur de bord des véhicules.

Ces trente véhicules sont dotés d’une connectivité internet 4G.

Pour l’Association Automobile Américaine, ces fonctionnalités diminuent la concentration du conducteur au volant. À titre d’exemple, un conducteur reste distrait durant trente secondes après l’envoi d’un mail.

Aux États-Unis, cette inattention du conducteur causait près de dix pour cent des accidents routiers.

Responsabilité partagée entre les constructeurs et les automobilistes

Lors de l’expérimentation, tous les gadgets non essentiels à la conduite du véhicule étaient jugés modérément distrayants par l’Association Automobile Américaine. Cette dernière fait porter une partie de la responsabilité des accidents aux fabricants de voitures étant donné leur engouement à intégrer davantage de fonctionnalités dans leur véhicule.

Néanmoins, les automobilistes détiennent également une part de cette responsabilité étant donné qu’ils sont conscients et responsables de leurs actes en utilisant ces gadgets. Pour la sécurité routière de cette association, il faudrait intégrer un système de blocage de ces fonctionnalités lorsque la voiture est en marche.

Pour le moment, cette étude menée par la fondation de l’université de l’Utah pour la sécurité routière de l’Association Automobile Américaine n’a suscité que les critiques des constructeurs automobiles.