La couleur de la Terre pourrait nous aider à trouver des extraterrestres

La Terre est une planète surprenante à plus d’un titre et cela n’a rien d’étonnant car elle est la seule à abriter la vie. Du moins à notre connaissance. Certains astronomes pensent d’ailleurs que ses particularités pourraient nous aider à trouver des traces de vie extraterrestres. Comment ? Tout simplement grâce à sa signature spectrale.

La NASA a publié d’innombrables photos de notre planète durant ces quarante dernières années et certains clichés remontent même au tout début des années 70.

Couleur Terre

Et s’il suffisait de regarder la signature spectrale d’une planète pour trouver des extraterrestres ?

Preuve en est, en 1972, l’équipage de la navette Apollo 17 avait profité d’une expédition vers la Lune pour prendre en photo notre planète et cette image est d’ailleurs entrée dans l’histoire.

De l’espace, la Terre semble comme entourée d’un halo bleu

Même chose quelques années plus tard lorsque Voyager 1 avait pris en photo la Terre alors que la sonde se trouvait aux abords de Pluton. Une fois encore, ce cliché avait le tour de la planète.

Si vous avez déjà eu l’occasion de regarder des photos de notre belle planète, alors vous savez sans doute que cette dernière a un aspect assez particulier lorsqu’on l’observe depuis l’espace. Elle semble en effet comme entourée d’un halo bleu et elle est donc facilement reconnaissable.

Le phénomène est facilement explicable. A la base, la lumière émise par notre étoile se compose de plusieurs longueurs d’onde et nous les percevons comme des couleurs lorsqu’elles se réfléchissent sur un objet.

Lorsque la lumière se déplace à travers l’atmosphère de notre planète, elle vient frapper des molécule d’air en plus de l’eau et de la poussière. Or justement, ces molécules ont la bonne dimension pour diffuser les plus courtes longueurs d’onde de la lumière, soit le bleu, l’indigo et le violet.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le ciel nous apparaît bleu.

Tout est une histoire d’onde

Mais ces ondes lumineuses ne sont pas uniquement diffusées vers le sol, elles le sont aussi vers l’espace, d’où le fameux halo bleu qui entoure notre planète.

Tout est donc lié l’oxygène présent dans notre atmosphère et plusieurs chercheurs pensent donc que la couleur d’une planète pourrait nous aider à déterminer si elle est en mesure d’abriter la vie.

Enfin, ce n’est pas tout à fait exact car la couleur visible d’une planète n’est pas suffisante et il y a ainsi beaucoup d’autres variables à prendre en compte.

Car en effet, chaque planète a une signature spectrale unique, une signature qui dépend essentiellement de la manière dont son atmosphère traite les différentes longueurs d’onde de la lumière. En analysant plusieurs exoplanètes, Joshua Krissansen-Totton et David Catling se sont rendus compte que la signature de la Terre avait une forme en “U” à cause de son atmosphère mais également de sa végétation.

Ils pensent donc qu’il suffirait de combiner la couleur visible des planètes avec la forme de leur signature pour déterminer si elles sont susceptibles d’abriter des extraterrestres.