La cryptomonnaie JRR token est déclarée illégale

L’univers du Seigneur des Anneaux est incontestablement célèbre. Et c’est apparemment une bonne idée pour certains entrepreneurs que de s’y associer afin de profiter de la manne. Ce sera toutefois sans compter sur les yeux aguerris de la Tolkien Estate, l’organisation qui rassemble les ayant-droits de l’autrice éponyme.

Ce fut justement le cas de Matthew Jensen, un entrepreneur de Miami qui a eu la bonne (ou mauvaise) idée de lancer une cryptomonnaie inspirée de l’univers de JRR Tolkien. Une entreprise qui n’aura pas fait long feu puisqu’un arbitrage de l’Organisation mondiale de la Propriété intellectuelle a récemment donné raison aux ayant-droits de Tolkien.

seigneur-des-anneaux-maison-hobbit
Image de weltreisendertjpar 123RF.COM

En cause, les références utilisées par Matthew Jensen, directement inspirées de l’univers fantastique créé par JRR Tolkien. D’ailleurs, entre JRR token et JRR Tolkien, la limite est ténue ne trouvez-vous pas ?

Une cryptomonnaie qui n’était pas au goût de la Tolkien Estate

Lancée en août dernier, cette cryptomonnaie est pour beaucoup inspirée de la trilogie du Seigneur des Anneaux. D’ailleurs, le slogan de la boîte l’a clairement dit : “Un token pour les gouverner tous“. Ce qui a le mérite d’être clair. Et ce n’est pas passé inaperçu auprès des ayant-droits de JRR Tolkien.

En effet, la Tolkien Estate a décidé de porter l’affaire devant le gendarme mondial de la propriété intellectuelle. L’objectif étant de stopper Matthew Jensen dans son entreprise, en interdisant la vente de ladite cryptomonnaie et en enlevant tout contenu relatif à la cryptomonnaie JRR token sur la toile, et plus particulièrement sur les réseaux sociaux.

Injonction à laquelle Jensen s’est apparemment plié après que les ayant-droits de Tolkien aient obtenu gain de cause. En effet, si vous faites une recherche sur le Net, plus de trace du nom de domaine www.jrrtoken.com. Même chose sur les réseaux sociaux. Seuls subsistent actuellement quelques articles relatant le lancement de la cryptomonnaie de la discorde.

Maintenant, il ne subsiste plus grand-chose de la JRR token

Les avocats de la Tolkien Estate se félicitent de la conclusion apportée à cette affaire. Ces derniers ont notamment indiqué dans un communiqué qu’ “Il s’agissait d’un cas de contrefaçon particulièrement flagrant (…)”. Puis de rajouter que la Tolkien Estate est ravie de ce dénouement dans des “conditions satisfaisantes”.

D’autant qu’il n’y a pas eu besoin de porter l’affaire devant la justice, au risque de passer de longues années à attendre avant de voir le bout du tunnel.

Le ton est donc donné, il faudra y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans des entreprises de ce genre. D’autant qu’en ce moment, des cryptomonnaies ont très bien la côte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.