La DARPA étudie sérieusement l’utilisation de drones et de robots dans le cadre d’opérations militaires

Pour le Pentagone, l’avenir des conflits armés est tout tracé grâce à l’intelligence artificielle. Et selon les dernières nouvelles, la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) compte bien en faire profiter l’armée américaine. Des essais, qui ont eu lieu en août, nous le confirment.

Durant ces tests, la DARPA a mis de nombreux drones et robots bénéficiant d’IA à l’épreuve. Les objectifs attribués à ces machines étaient simples au cours de cette simulation : repérer, puis neutraliser des terroristes. Et les résultats ont montré que les machines étaient bien plus efficaces que des humains.

Crédits Pixabay

Cela étant, il faut dire que ce genre de technologie inquiète vraiment la NSCAI (National Security Commission on Artificial Intelligence). Cette entité ne cesse d’ailleurs de prévenir le gouvernement américain que si ce type d’armement tombe entre de mauvaises mains, les choses pourraient vite dégénérer.

L’efficacité de ces machines est pour le moins étonnante

Selon les informations partagées par Wired, cette simulation a eu lieu à 60 km au sud de Seattle. La DARPA y a déployé des drones et des robots dans le but de débusquer des terroristes qui pourraient se planquer dans les bâtiments environnants. Et grâce à l’IA, ces appareils ont agi indépendamment d’un contrôleur humain, ce qui a grandement accéléré leur travail.

Les seules directives données à ces machines étaient de repérer les terroristes et de les éliminer, si cela était nécessaire. Pour ce faire, ces machines ont elles-mêmes élaboré les stratégies d’attaque grâce à l’IA. Pour la précision, au lieu d’utiliser des armes réelles, ces robots et drones servaient d’émetteurs radio.

Au cours de l’opération, certains s’occupaient de la surveillance, d’autres se chargeaient quant à eux d’encercler les bâtiments. L’identification et l’élimination des cibles potentielles se sont déroulées très rapidement. Selon les spécialistes, avec des humains, nous n’aurions sûrement pas eu des résultats aussi impressionnants.

Une technologie qui peut représenter un grand danger

La NSCAI a prévenu les États-Unis à maintes reprises, concernant les dangers que pourraient représenter les armes autonomes. La commission de préciser que si de telles technologies tombent entre les mains de personnes malveillantes, la situation sera incontrôlable.

Pour sa part, Max Tegmark, professeur au MIT, a souligné que les États-Unis risquent un jour de regretter la mise au point de tels appareils, qui devraient d’ailleurs être prohibés et mis dans le même sac que les armes biologiques.

Bien évidemment, cela ne va probablement pas arrêter la DARPA, vu ces résultats très concluants.

Mots-clés darparobots