La dépression détectable par test sanguin

En ces temps difficiles, les gens sont plus enclins à souffrir de dépression. Le diagnostic de ce genre de maladie se fait généralement grâce à des consultations psychiatriques. Toutefois, des chercheurs affirment que ce n’est pas le seul moyen de détecter la dépression. Récemment, des experts de l’École de Médecine de l’Université d’Indiana ont mené une étude qui nous en dit plus à ce sujet.

Selon eux, il est possible de détecter la dépression chez un patient par le biais d’un test sanguin. Ce nouveau mode de diagnostic se base sur l’utilisation des marqueurs présents dans le sang. Les chercheurs ont déclaré que ces tests permettront de faire des diagnostics plus précis. À terme, ils faciliteront même l’élaboration de traitements plus personnalisés.

Image par Free-Photos de Pixabay
Image par Free-Photos de Pixabay

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique Nature.

Des recherches qui se basent sur l’étude des biomarqueurs sanguins

Les auteurs de cette étude ont identifié 26 biomarqueurs dans le sang des patients qui ont participé à ces recherches. D’après eux, ces marqueurs seraient liés de manière variable aux troubles de l’humeur, tels que la dépression, les troubles bipolaires ou encore les troubles maniaques.

« Les biomarqueurs sanguins sont en train de devenir des outils importants dans les troubles où l’auto-évaluation subjective d’un individu ou l’impression clinique d’un professionnel ne sont pas toujours fiables », a déclaré le psychiatre Alexander Niculescu.

Cette étude s’est étendue sur une période de quatre ans et a été menée sur des patients du Richard L. Roudebush VA Medical Center d’Indianapolis. Les chercheurs ont effectué une série de tests pour identifier les biomarqueurs d’expression génique qui pourraient être liés aux troubles de l’humeur. Les résultats leur ont permis de retenir les 26 biomarqueurs mentionnés plus haut.

Vers un meilleur traitement de la dépression

Par la suite, ils ont effectué une autre série de tests pour savoir si ces biomarqueurs permettaient de déterminer l’humeur ou encore les troubles dépressifs chez les patients. Après cela, ils ont finalement retenu 12 biomarqueurs qui sont directement liés à la dépression. Six d’entre eux permettraient de prédire la dépression et les troubles bipolaires.

Les résultats de cette étude ont permis aux chercheurs d’atteindre leur objectif.

« Grâce à ce travail, nous voulions développer des tests sanguins pour la dépression et le trouble bipolaire, faire la distinction entre les deux et faire correspondre les personnes aux bons traitements. »

Bien qu’il soit prometteur, ce test sanguin n’en est encore qu’à sa phase de test. Il faudra certainement du temps avant qu’elle ne soit approuvée par la communauté scientifique.