La dernière éclipse solaire de 2019, c’est pour le 26 décembre (mais pas partout)

Le lendemain du jour de Noël, soit le 26 décembre, les amateurs d’astronomie auront l’occasion de contempler une éclipse annulaire. Il s’agit d’un événement rare au cours duquel la Lune se glisse entre la Terre et le Soleil. L’éclipse annulaire est différente d’une éclipse lunaire totale, où le satellite occulte entièrement l’image de l’astre.

Dans une éclipse annulaire, le diamètre apparent du Soleil est légèrement supérieur à celui de la Lune, ce qui laisse apparaître ce qu’on appelle « l’anneau de feu ».

Une éclipse annulaire

Une éclipse annulaire (crédits Pixabay)

Il s’agit de la dernière éclipse solaire de la décennie. Ainsi, l’année sera clôturée par cet événement exceptionnel. De plus, la sublime rencontre entre les trois corps, dont le Soleil, La Lune et la Terre, sera visible depuis plusieurs endroits de la planète bleue. Les heures précises durant lesquelles le phénomène sera visible dépendront de l’endroit où l’observateur est situé.

Actuellement, la Lune est proche de son apogée, c’est-à-dire le point le plus éloigné de la Terre sur son orbite. Cette position lui confère un diamètre apparent de 3% inférieur à celui du soleil.

Un évènement qui sera visible depuis plusieurs endroits de la Terre

Selon les prédictions des experts, l’évènement astronomique sera visible depuis différents endroits d’Europe, d’Asie, d’Australie ou d’Afrique.

La dernière éclipse solaire de 2019 pourra être contemplée depuis l’Inde, Singapour, les Philippines, l’Arabie Saoudite et certaines parties de l’Australie.

Rappelons que, suivant le cours normal du cycle d’éclipses, l’éclipse solaire a lieu durant les quinze jours qui suivent une éclipse lunaire. Notons qu’une éclipse lunaire se produit lorsque la Lune se trouve dans l’ombre de la Terre par rapport au soleil. Un tel événement se produit au moins une fois par an.

La prochaine éclipse lunaire aura lieu le 10 janvier 2020

À la différence d’une éclipse solaire, une éclipse lunaire peut être observée à l’œil nu. De plus, elle peut être observée partout dans le monde. La première éclipse de l’année prochaine est prévue pour le 10 janvier. Toutefois, ce sera une éclipse lunaire pénombrale. En d’autres mots, elle ressemblera à une pleine lune habituelle.

En fait, les éclipses lunaires se produisent approximativement tous les six mois. Elles ont lieu au même moment que la pleine lune et la nouvelle lune.