La directrice d’une agence funéraire accusée d’avoir aidé son petit ami à se suicider

A Singapour, une femme de 39 ans dénommée Alverna Cher Sheue Pin est actuellement poursuivie pour une affaire de suicide. Alverna Cher Sheue Pin est à la tête d’une agence funéraire, et la police l’accuse d’avoir aidé son petit ami à se suicider en inhalant de l’azote.

Le petit ami en question s’appelait Wee Jun Xiang et avait 32 ans. C’était un compositeur de musique, et il est mort dans l’après-midi du 16 mai 2020. Selon les informations, les agents de santé ont découvert son corps sans vie dans un parking à étages. Ils ont prononcé le décès sur les lieux tout en indiquant que l’homme n’était pas mort de mort naturelle.

Crédits 123RF.com

Alverna Cher Sheue Pin, une mère célibataire avec deux filles, est devenue un suspect dès le début de l’enquête de la police. Si elle est reconnue coupable, elle risque une sentence de 10 ans de prison accompagnée d’une amende. Selon la loi du pays, elle ne peut pas être fouettée puisque c’est une femme.

La responsabilité de l’accusée

La directrice d’agence funéraire avait initialement été accusée du crime plus grave d’homicide volontaire non équivalente à un meurtre. Ce qui aurait pu mener à une sentence d’emprisonnement à vie. Toutefois, les derniers documents d’accusation présentés devant le tribunal ont apporté des éclaircissements quant à la vraie responsabilité d’Alverna Cher Sheue Pin. Ainsi, elle aurait aidé Xiang en tournant « 4 à 5 fois » le robinet d’un réservoir d’azote. Elle aurait en plus contacté un homme de sa connaissance pour se débarrasser du réservoir, ainsi que des autres objets utilisés par Xiang pour se donner la mort.

Alverna Cher Sheue Pin a aussi été accusée d’avoir menti à la police au cours de l’enquête. Elle aurait déclaré à un officier que Xiang souffrait de douleurs à la poitrine depuis des semaines, et qu’elle pensait qu’il était mort d’une crise cardiaque.

Le système adopté par la défense

La cours a proposé une caution de 100 000 dollars à Alverna Cher Sheue Pin le 26 octobre dernier. Quant à la conférence préparatoire avant le procès, elle aura lieu le 30 novembre prochain.

Durant les premières sessions du tribunal, Alverna Cher Sheue Pin était souvent apparue en noir en mettant l’accent sur le fait qu’elle avait une famille. Elle a déclaré qu’elle était une mère célibataire et la seule source de revenus pour sa famille. Elle a ajouté qu’elle devait vraiment donner de l’argent à ses parents.

A Singapour, le suicide reste la première cause de décès chez les personnes âgées de 10 à 29 ans. En tout cas, les tentatives de suicide ne sont plus poursuivies par la loi depuis une réforme qui a eu lieu en 2019.

Mots-clés Singapoursuicide