La drôle de théorie de la lune creuse

La Lune fascine autant qu’elle intrigue. Au cours de l’histoire, elle a fait l’objet de nombreuses théories. Certaines d’entre elles ont tenté d’expliquer d’où vient le satellite naturel de la Terre. D’autres ont essayé de comprendre comment il s’est formé. En dépit de cela, il y a encore un grand nombre de questions auxquelles nous n’avons pas de réponses.

Parmi les théories les plus folles concernant la Lune, il y a celle qui veut qu’elle soit creuse. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, cette théorie a de nombreux adeptes. L’une des premières allusions à la Lune creuse se trouve dans l’ouvrage de H.G. Wells intitulé « The First Men in the Moon. » Dans ce livre paru en 1901, les personnages atterrissent sur une Lune creuse habitée par des aliens.

La Lune brillant dans la nuit
Crédits Pixabay

Il s’agit bien entendu d’une fiction. Mais en réalité, qu’en est-il vraiment ?

A lire aussi : Que se passerait-il si la Lune était deux fois plus proche de la Terre ?

Une théorie soutenue par les œuvres de science-fiction

La théorie voulant que la Lune soit creuse ne date pas d’hier. Elle a été reprise maintes et maintes fois dans les ouvrages et les films de science-fiction. Parmi les œuvres les plus connues soutenant l’hypothèse d’une Lune creuse, on retrouve la trilogie de David Weber.

Dans ses livres « Mutineers Moon », « The Armageddon Inheritance » et « Heirs of Empire », l’auteur suggère que la Lune est en fait un énorme vaisseau spatial arrivé il y a 50 000 ans. Au fil du temps, des roches et de la poussière se seraient accumulées à sa surface. Cela lui aurait donné son apparence actuelle.

Dans ses ouvrages, David Webber va plus loin en écrivant que les membres de l’équipage de ce vaisseau sont les ancêtres de la population terrestre.

A lire aussi : Un astronome amateur a découvert une nouvelle lune autour de Jupiter

Une Lune trop légère

Les adeptes de la théorie de la Lune creuse ont apporté plusieurs éléments de preuve qui soutiennent leur hypothèse. Selon eux, il suffit de regarder la densité de la Lune. Elle est connue pour être plus légère que notre planète.

La densité moyenne de la Lune est de 3,3 g/cm³. La Terre, quant à elle, affiche une densité de 5,5 g/cm³. Au vu de ces chiffres, ceux qui croient en la théorie de la Lune creuse estiment qu’elle est trop légère pour contenir quoi que ce soit.

A lire aussi : Le Japon va envoyer un “Transformer” sur la Lune

Des sons de cloche

Jusqu’en 1969, aucun Homme n’a posé les pieds sur la surface. C’est au cours de cette année que les États-Unis ont initié la première mission Apollo. Par la suite, entre 1969 et 1977, ils ont pu placer plusieurs sismomètres sur la Lune.

Grâce à ces instruments, les astronautes et les scientifiques ont pu calculer et mesurer les tremblements de Lune. Entre 1972 et 1977, des astronautes affirment avoir entendu des bruits similaires à des sons de cloche lorsque la Lune tremblait.

Pour vérifier cela, l’équipage de la mission Apollo 12 a laissé tomber l’étage de remontée de leur module lunaire sur la surface du corps céleste. Après cet épisode, la Lune aurait résonné pendant une heure. Pour certains, il s’agissait de la confirmation que notre satellite naturel était vraiment creux.

Toutefois, des expériences de sismologie ont révélé que les tremblements de Lune étaient différents des séismes que nous avons sur Terre. Les bruits qu’ils engendrent sont influencés par la texture et la densité de la Lune.

A lire aussi : La NASA veut explorer la face cachée de la Lune

D’autres éléments de preuve ?

En dépit de ces explications scientifiques, les adeptes de cette théorie ne veulent pas lâcher l’affaire. Ils ont mis en avant l’existence d’autres éléments qui pourraient prouver, selon eux, que la Lune est vraiment creuse.

Ils ont d’abord pointé du doigt le fait que les roches de la croûte lunaire sont différentes de celles qui se trouvent dans le manteau. D’après eux, cela confirme l’hypothèse du vaisseau spatial. Ensuite, ils ont noté la présence de cratères convexes sur la Lune. Ces formations n’apparaissent généralement que sur des corps creux.

Pour ceux qui croient en cette théorie, la Lune se compose d’une croûte dure et très mince qui renferme un vide dépourvu de gravité en son centre.

Pour l’heure, aucun élément scientifique n’a permis de confirmer cette hypothèse. Seules les prochaines explorations spatiales pourront nous aider à y voir plus clair. Affaire à suivre…