La drôle d’excuse de ce politicien pris la main dans le pantalon sur Zoom

En Suède, un politicien et professeur d’école primaire a été accusé de s’être masturbé au cours d’une leçon virtuelle. Pourtant, récemment, l’homme a déclaré aux médias nationaux qu’il était en fait en train de se gratter l’aine à cause d’un champignon qui se développait sur sa peau.

L’identité du professeur n’a pas été dévoilée par la presse suédoise, mais on sait par contre qu’il s’agit de quelqu’un de haut placé au sein du Parti Libéral de centre-droit Liberalerna, dans le comté sud-est de Blekinge.

Crédits Pixabay

Selon les informations, l’homme a été suspendu sans solde de sa fonction d’enseignant après que l’incident ait été publié dans les médias. Il a également démissionné de son poste au sein du gouvernement local.

Pris en flagrant délit

L’incident s’est déroulé il y a quelques semaines, vers le début du mois de mars. Dans une courte vidéo présentant une sélection des clips téléchargés par le site d’information en ligne suédois Samhällsnytt, on pouvait voir le politicien assis sur son canapé, la main en train de bouger dans son pantalon de survêtement au niveau de l’entrejambe.

Les élèves de 5ème à qui il a donné des leçons ont filmé l’appel virtuel et l’ont partagé sur les réseaux sociaux. Quand il s’est rendu compte que les élèves pouvaient voir ce qu’il se passait, il a immédiatement déplacé l’écran de son ordinateur portable pour que la webcam ne puisse plus filmer au niveau de son pantalon.

Une drôle d’excuse pour retrouver son poste

Suite au scandale, l’ancien professeur et politicien a déclaré dans un courriel cité par Sveriges Television, une chaîne de télévision nationale suédoise, qu’il n’était pas du tout en train de se masturber. Selon ses explications, cela faisait une semaine que son aine le démangeait à cause d’une mycose cutanée. « J’ai commencé à me gratter et une fois qu’on fait cela, il est difficile de s’arrêter », a-t-il raconté.

Selon les dernières nouvelles, l’homme voudrait maintenant revenir à la politique et aurait indiqué à Sveriges Television qu’une enquête policière complète pourrait justifier son retour.

De leur côté, les forces de l’ordre suédoises ont déclaré qu’une enquête préliminaire avait déjà été effectuée et que l’affaire était classée. Pourtant, d’après le porte-parole de la municipalité de Kristianstads où se trouve l’établissement où le professeur enseignait, une enquête serait encore en cours pour savoir ce qu’il s’est réellement passé. Il a cependant omis de fournir d’autres informations et détails sur l’affaire.

D’après un rapport de Samhällsnytt, ce ne serait pas la première fois que l’homme montre un comportement inhabituel puisqu’il aurait également publié des photos de lui complètement nu sur son compte Instagram. Une capture d’écran montre par exemple l’homme, les fesses nues, en train d’ouvrir un rideau pour commencer la journée.