La FAA veut pouvoir identifier les drones à distance

La Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis a récemment publié un projet de règles visant à mettre des identifications sur les drones utilisés sur le territoire américain. Elaine Chao, secrétaire aux Transports, a effectivement déclaré dans un communiqué relayé par TechCrunch le jeudi 26 décembre 2019 que :

Les drones sont le segment de transport qui connaît la croissance la plus rapide dans notre pays et il est d’une importance vitale qu’ils soient intégrés en toute sécurité dans l’espace aérien national.

Par « intégrés en toute sécurité dans l’espace aérien national », la FAA envisage plus précisément de mettre une sorte d’analogue de plaque d’immatriculation sur les quelques 1,5 million de drones actuellement enregistrés auprès de l’organisme gouvernemental américain. Le document est en ce moment disponible en ligne sous forme de projet sur le Federal Register.

Crédits Pixabay

Il est soumis à une période de commentaires de 60 jours durant lesquels les utilisateurs de drones, passionnés et amateurs de sécurité de l’aviation, pourront faire part de leurs avis et commentaires.

Permettre aux forces de l’ordre d’identifier et de localiser les UAS

Selon TechCrunch, ce projet d’identification à distance des drones est non seulement un moyen de répondre aux préoccupations actuelles sur la sécurité des zones à haut risque, mais aussi une méthode pour parvenir à reconnaître et contrôler les différents appareils volants dans le ciel.

On peut ainsi lire dans le projet :

Il s’agit d’un élément constitutif important de l’écosystème de la gestion du trafic sans pilote. Par exemple, la capacité d’identifier et de localiser des UAS opérant dans l’espace aérien des États-Unis offre une connaissance supplémentaire de la situation des aéronefs avec ou sans pilote. Cela deviendra encore plus important à mesure que le nombre d’opérations d’UAS dans toutes les classes d’espace aérien augmentera. En outre, la capacité d’identifier et de localiser les UAS fournit des informations essentielles aux forces de l’ordre et aux autres responsables chargés d’assurer la sécurité publique.

Réduire les coûts et charges des opérateurs de drones ?

De son côté, le géant du drone DJI a déclaré qu’il était en train d’examiner la proposition tout en soulignant qu’il « plaide depuis longtemps pour un système d’identification à distance qui assurerait la sécurité, la sûreté et la responsabilité des autorités ». Le géant des drones avait effectivement déjà implémenté sa propre technologie d’identification dénommée AeroScope en 2017 afin de prévenir les pilotes volant trop près des zones à risque.

Le vice-président de DJI, Brendan Schulman, a ainsi déclaré dans un communiqué :

Alors que nous examinons la proposition de la FAA, nous serons guidés par le principe reconnu par le propre comité de réglementation de l’aviation de la FAA en 2017 selon lequel l’identification à distance ne réussira pas si les charges et les coûts pour les opérateurs de drones ne sont pas minimisés.

Mots-clés faa